Laos, les 4000 îles

L’art du hamac aux 4000 îles

Jojo les Roux Roots
Clem les Roux Roots

ARTICLE RÉDIGÉ PAR JOJO  🖋

ARTICLE COMMENTÉ PAR CLEM
EN ITALIQUE ROUX  💬

Traversée du No Man’s Land entre Thaïlande et Laos

Après avoir roulé toute la nuit en bus depuis Bangkok nous arrivons à la frontière du Laos 🇱🇦 (on aurait pu mater l’Age de glace peinard, incroyable mais vrai à disposition dans le bus, mais comme on n’est pas encore bilingue thaï on s’est abstenus 🤪). On traverse le No man’s land à pied, on paye nos visas 60 US$ 🛂 et on remonte dans le bus côté Laos. Etrange mais efficace 👊🏻.

Nous arrivons dans la ville de Paksé, la chaleur y est écrasante 🔥. Clem comme à son habitude sue à grosses gouttes 💦 et manque de s’écrouler selon ses dires (tout à fait). Bref, nous trouvons rapidement l’hôtel que nous avions repéré, on dépose les sacs, et on prend direct une douche pour se rafraîchir 🚿 (priorité n°1 pour survivre).

Les 4000 îles, et pourquoi pas 1 million ?

Dès le lendemain c’est reparti pour une session bus, direction les 4000 îles 🏝, tout au sud du Laos.

Enfin c’est un peu plus compliqué que ça évidement. En gros c’est plutôt 3h de minivan 🚐, petite marche d’1 kilomètre avec les sacs pour rejoindre l’embarcadère (je vous laisse imaginer l’état des aisselles sous plus de 30 degrés 🤢), 30 minutes de longtail boat 🚤 pour enfin arriver sur l’île de Don Khon. C’est reparti pour rejoindre notre guesthouse et nous voilà enfin dans notre chambre où nous nous déposons avec une grande légèreté (comprendre tel un cachalot s’échouant sur la plage 🐋). Et oui, si vous vous posez la question, direction la douche histoire de se rafraichir (of course, la douche ta meilleure amie).

Si vous vous posez la question, les 4000 îles c’est un archipel fluvial situé dans le Mekong qui compte plusieurs centaines de petites îles/îlots 🏝, après pas sûr qu’il y en ait 4000 … ma foi ! L’île principale s’appelle Don Det, mais nous avons préféré opter pour sa petite sœur, Don Khone, plus calme et plus petite ☯️.

Nous passons l’après-midi à se reposer et programmer les prochains jours. L’île est vraiment reposante, il n’y a pas grand monde et les Laotiens sont particulièrement relax, c’est parfait pour nous 👌🏼. On a un joli petit bungalow avec un hamac sur la terrasse, on est au top. Ici le hamac est roi 👑.

Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Kayaking time !

Aujourd’hui on est partis pour faire une excursion en kayak 🚣‍♀️ (et on pagaie on pagaie, mais où t’as mis ta pagaie…😬). On va pouvoir explorer les environs au sein d’un groupe, guidés par un local.
Au petit matin on embarque sur un bateau à moteur pour rejoindre l’île principale de Don Det. On prend un petit-déj 🥞 pour le plus grand plaisir de Clem (bah encore heureux c’était compris dans le prix !).
Le groupe au complet, le guide nous donne nos gilets et pagaies et hop directement dans l’eau, il nous dit juste de l’attendre un peu plus loin. Ok, pas plus d’explications que ça, heureusement qu’on a déjà fait du kayak mais bon, ça ne choque personne apparemment 🤨, relax Max (ça va faut pas non plus avoir bac+3 pour kayaker).

On est un groupe de 5 kayaks double et nous voilà à la file indienne (indienne, indienne, indienneuh 🎶) à descendre la rivière dans le sens du courant (ça va aller pour tes petits bras Clem 🤣 ?), 20 minutes plus tard le kayak devant nous monte sur un rocher posé là au milieu d’un petit rapide et fini par se retourner 😲 ! Plus de peur que de mal, les deux gars restent agrippés à leur embarcation, la remettent dans le bon sens et remontent dessus ✌🏼. Le guide était loin devant en train d’ouvrir la marche. Un peu plus tard, un petit arrêt histoire de vider les kayaks pleins de flotte 💧et c’est reparti, cool Raoul.

Avant le déjeuner, on s’arrête et on traverse la végétation afin d’accéder à une grande cascade 🏞, la force de l’eau y est impressionnante, c’est plus le bordel qu’une grande et longue cascade toute droite mais ça vaut le détour 🤩. À notre retour le déjeuner est prêt, ça tombe bien, on a les crocs (sans déconner, j’ai faim depuis au moins 1h, pas trop tôt ). Au menu, brochette de poulet, riz cantonnais, oeuf, fruit frais 🥢. On goûte aussi à un met laotien proposé par Apple, une laotienne qui fait l’excursion avec ses amies 👯‍♀️, pas mal !

Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Session observation des dauphins

Le ventre bien rempli, on remonte sur nos kayaks 🚣‍♀️. Un peu plus tard on s’arrête, on charge tous les kayaks dans un camion et on grimpe à l’arrière 🚚, direction la frontière avec le Cambodge 🇰🇭. En effet c’est dans ce coin que l’on peut observer les derniers dauphins de l’Irrawaddy du Laos 🐬. Il ne reste qu’un seul couple avec un bébé. Les autres dauphins sont tous descendus vers le Cambodge, de plus les dauphins de l’Irrawaddy sont malheureusement une espèce menacée 😔. On prend un nouveau bateau à moteur pour rejoindre the spot. Une fois arrivés on grimpe en haut d’une dune et on observe 👀. Cinq minutes plus tard les voilà, pile devant nous à une cinquantaine de mètres 😁. Ils ne ressemblent pas à notre poto Flipper le dauphin, ils ont en fait une tête écrasée 🔨 (moins sexy quoi).

Il est temps de repartir et sur le chemin du retour tout l’équipage s’adonne à une bataille d’eau 💧. Il fait tellement chaud qu’on rigole bien, ça nous rappelle Songkran 🇹🇭. De retour au camion certains demandent si on peut monter sur le toit pour faire le trajet retour. Bob le chauffeur nous lance sans l’ombre d’une hésitation : “Pas de soucis les gars, éclatez-vous, montez dessus, j’essaierai d’éviter les branches histoire de pas vous tuer”. Ok Bobby, on fait comme ça 😬. Tout le groupe grimpe donc sur le toit du camion et roule ma poule jusqu’à l’embarcadère située à une vingtaine de minutes de route. Après avoir frôlé la mort durant le moment d’absence de Bob le chauffeur, nous revoilà quasiment au point de départ. Une petite demi-heure de kayak et un petit coup de longtail boat plus tard nous revoilà au bercail. Une belle journée qui s’achève ☺️.

Laos, les 4000 îles
La fine équipe 🙂
Laos, les 4000 îles
Le vélo… c’est rigolo !

Le jour suivant, après avoir loué nos vélos pour 2 euros la journée, on décide d’explorer l’île 🚲. Sur la route, Clem se prend pour une pro du vélo et me demande de la filmer. C’était sans compter une chute grandiose, totalement pas prévue au montage, une pépite 👌🏼 (sans commentaires 😑).

Comme je suis sympa, je vous propose de revoir en vidéo ce petit bijou (à visionner sans modération 😂) :

Laos, les 4000 îles
Après la chute... le smile Colgate, tout va bien !

Après cet épisode cocasse, nous arrivons à la cascade Liphi. Celle-ci est immense et très belle ✨. Clem prend un milliard de photos 📸. Juste à côté se trouvent des buffles se rafraichissant sous l’oeil hagard de Clem 🐃  (ils m’auront pas deux fois ces buffalos 😤). On profite de toute cette eau pour se baigner 🏊‍♂️, ça fait du bien. À l’entrée du parc menant à la cascade il y a un petit lac avec une tyrolienne. En gros il y a deux arbres 🌳. L’un au bord du lac, l’autre au milieu. On monte sur la plateforme du premier, on rejoint le deuxième en s’agrippant à une corde qui ne dispose d’aucun système de sécurité histoire de faire monter la pression 🤭. Une fois au deuxième on récupère la tyrolienne, on s’élance puis au milieu de la descente on lâche prise pour atterrir dans l’eau. Facile non ? Je vous épargne les cris de truie égorgée lorsque Clem s’est adonnée à cette expérience 🐽, mais c’était bien cool, rafraichissant, intense et gratuit (ouais ben qui c’est qui a dû chauffer le vieux pour faire la tyrolienne en attendant ? C’est bibi !).

Laos, les 4000 îles

On décide de finir le tour de l’île par l’autre côté histoire de faire une boucle 🚴‍♂️. On passe un village des plus spartiates et on continue le chemin. Celui-ci devient de plus en plus étroit et s’enfonce dans la forêt 🌲, c’est là qu’on arrive à un pont, à moitié effondré : impossible de passer mais je trouve un chemin en contre-bas (bien joué le poulet 🐔). On continue et 5 minutes plus tard on est en face d’un nouveau pont, effondré également (pas d’bol Popaul). Bon ben y’a plus qu’à faire demi-tour (bien vu le ventru)Plusieurs centaines de coups de pédale plus tard nous voilà en haut de l’île, on traverse quelques regroupements d’habitations, plusieurs familles vivent ici, recluses du monde, avec le minimum. Ça fait réfléchir. Sur le chemin du retour on assiste à un coucher de soleil dont les couleurs paraissent irréelles 🌅, c’est merveilleux 😍  (ce rêve bleeeeeeeu).

Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Ça va être compliqué de passer...
Laos, les 4000 îles
Y'a plus qu'à faire demi-tour !
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Un repas d’anniversaire qui fait du bien

Le lendemain on décide de fêter mon anniversaire 🎊🎉. On est le 24 avril, un jour avant, mais c’est plus simple ainsi 🤷‍♂️. Entre deux siestes dans le hamac, on fait péter le resto chez Fred et Léa, un français venu s’installer ici. On lâche 18 euros pour le menu entrée – plat – dessert 🍽 mais on n’a pas tous les jours 30 ans (eh oui, on ne bascule pas tous les jours du côté des fossiles 😈). Ainsi en entrée gaspacho et velouté de potiron au lait de coco 🥥, en plat délice de poulet mariné au lait de coco et à la mangue et côte de porc marinée et enfin en dessert yaourt maison et salade de fruits 🍉. Ça fait vraiment du bien d’avoir un menu qui change de d’habitude (MERCI MON DIEU 🙏🏼).

Dans l’après-midi on prend nos billets pour Thakek, oui demain c’est mon anniversaire et on va rouler toute la journée (pauvre chou), ce sera accompagné de nombreuses péripéties mais ça, ce sera pour le prochain article ✒️ (le roi du suspens 🤴).

Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles

Guesthouses 😴

Nang Noi guesthouse : 1 dodo
Nongsak guesthouse bungalow : 4 dodos

Publié dans: Laos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *