Bangkok - Songkran Festival

Bangkok : guide de survie du Songkran Festival

Clem les Roux Roots
Jojo les Roux Roots

ARTICLE RÉDIGÉ PAR CLEM  🖋

ARTICLE COMMENTÉ PAR JOJO
EN ITALIQUE ROUX  💬

Bangkok, here we go again

Nous sommes de retour à Bangkok pour la troisième fois ! Et oui, nous avions pris un billet aller-retour depuis Bangkok pour nous rendre au Népal ✈️, nous revoilà donc dans la capitale thaïlandaise🇹🇭. Nous avons décidé d’y passer quelques jours avant de rejoindre le Laos 🇱🇦. Et notre séjour tombe pile pendant le Songkran Festival qui marque le début de la nouvelle année dans le pays 🎉 ! Songkran est appelé plus communément la fête de l’eau 💦, vous voyez où on veut en venir (Clem, la mère Fouras, la reine de l’intrigue) ?

En bref, outre toutes les traditions bouddhiques liées à Songkran que vous pourrez retrouver sur le fameux Wikipédia, Bangkok et le reste du pays se transforment en terrain de bataille d’eau géante pendant 3 jours non stop 😲 !

On a totalement halluciné de voir ça, le phénomène est énorme. Voici donc le récit de nos quelques jours passés dans la mégapole pendant le Songkran festival et comment y survivre (on t’écoute professeur Clem 🤓).

Nous avons décidé de nous poser quelques temps au même endroit avant de repartir pour le Laos, car voyager faut pas croire mais ça fatigue, oui oui 🙄. On avait envie de cuisiner 🍴, d’avancer sur le blog 💻, et de ne rien visiter du tout 💤. On a donc loué un airbnb dans un quartier pas du tout touristique, l’appart est top on est vraiment content de se poser enfin.

Parés pour Songkran

Le lendemain c’est le 13 avril, début du Songkran festival, on décide de se rendre au Central Plaza, centre commercial situé un peu loin de chez nous, mais on se dit qu’à pied ça va le faire 👣.

On se prépare pour la guerre : des fringues pourries qui ne craignent pas l’eau & un sac à dos armé de sa housse imperméable (oulala). Ça nous était un peu égal d’être mouillé 💦, c’est le jeu après tout, mais si vous ne tenez absolument pas à être mouillé il vous faut bien entendu un poncho (que vous pouvez porter avec une grande élégance comme le fait Clem à chacune de ses représentations ☝🏼).

Après avoir observé toute la matinée les gens se livrer à une bataille sans merci (oui parce que survivre, c’est d’abord observer son ennemi, hein professeur survie 🤔?), on s’arme de courage et on descend dans la rue.

Dehors c’est la folie 😱. Imaginez le décor : des dizaines et dizaines de pick-ups 🚘 remplis de groupes de jeunes armés de seaux et pistolets à eau 🔫 qu’ils rechargent frénétiquement grâce à la flotte stockée dans le pick-up – pas stockée dans des récipients non non, directement dans les pick-ups transformés en piscine. Les piétons sont armés aussi, devant leurs magasins, à chaque coin de rue, partout 😯.

Bangkok - Songkran Festival
Mouillé tu seras

On évolue peinards au début 😏, on a l’impression que les thaï ne cherchent pas trop à nous arroser, on pensent qu’ils n’osent pas car nous sommes touristes 😎. Puis petit à petit on commence à se prendre de l’eau 💦, timidement au début puis au fur et à mesure totalement EN PLEINE TRONCHE. On croise un groupe qui nous voit arriver, déjà mouillés, et se font une joie de nous déverser des seaux d’eau gelés sur la tête ☔️ (alors ok, c’est le jour de l’année le plus chaud et on crève, mais un seau d’eau congelé en pleine poire ça fait froid bordel 😭). Mais bon on n’a pas froid très longtemps. Puis une fille me fout une sorte de poudre blanche sur le visage, il s’agirait d’une tradition en signe de protection (certainement un rite de passage professeur). Ma foi si ça lui fait plaisir, pourquoi pas 🤷🏻‍♀️. On dégouline de partout.

À peine 100m plus loin, un enfant dans sa piscine gonflable sur le trottoir nous regarde nous approcher 🧒, son seau rempli d’eau à la main, mais n’ose pas nous arroser. Il jette des regards à sa mère l’air de dire « on peut leur en foutre plein la tronche 😈 ? ». Cela ne nous dérange pas de nous faire arroser, au point où on en est, et c’est sympa de faire partie du jeu, du coup on les regarde en mode, allez les gars, envoyez la sauce (quelle belle leçon de survie, quel sacrifice 😏) !

Le centre commercial où on compte se rendre n’est finalement pas si près, on en a plein les pieds de marcher 😫. Comme par magie, un thaï s’arrête près de nous en voiture, nous demande où l’on va et nous propose de nous y emmener étant donné qu’il bosse là-bas, vraiment sympa 👍🏻 ! Et c’était encore assez loin, donc tant mieux.

On fait nos emplettes, puis on rentre en taxi 🚕, héhé.

Le lendemain, c’est journée chill dans l’appart, on se fait des pancakes au Nutella 🥞, gros kiffe, on savoure 😋 (comprenez dans cette description, je fais les pancakes et Clem les mange 🐽) ! 

Bangkok - Songkran Festival
Bangkok - Songkran Festival
Ton pistolet à eau tu auras

Aujourd’hui c’est le 15 avril, le dernier jour de Songkran, et aussi le jour où l’on veut emmener notre appareil photo 📷 à nettoyer pour sa « poussière » sur le capteur, pas top niveau timing non 🤔 ?

Du coup, équipement ultime pour que l’appareil survive au festival de l’eau 💧: on range l’appareil dans sa housse, que l’on saucissonne d’un sac plastique avant de le caser dans un dry bag étanche, calé dans le sac à dos, recouvert lui-même d’une housse imperméable. Ça devrait le faire, mais on n’est jamais trop prudents (la survie ça rigole pas avec professeur Clémence 🙄)

J’avais hésité à prendre un petit bol en plastique pour pouvoir avoir une arme en cas d’attaque. Car on profite d’aller au MBK (énorme centre commercial à Bangkok 🏬) pour se rendre aussi sur LE lieu de la bataille d’eau gigantissime 💦 : Silom Road.

On prend le métro 🚇, tous les gens sont armés de guns en plastique reliés directement à leur mini sac-à-dos valise Hello Kitty pour se recharger en eau . On se regarde et on se dit qu’on n’a aucune chance.

Le métro s’arrête à Silom, on descend et… on reste bien abrité en hauteur sur la plateforme : en bas c’est la jungle !

On prend quelques vidéos, les gens s’arrosent dans tous les sens, il y a un énorme brouhaha 💥. Le principe est simple : les personnes marchent à droite jusqu’au bout de la route puis reviennent dans l’autre sens à gauche . C’est bien coordonné, personne n’avance à contre-sens. En tout la boucle fait 5 km (il va vraiment falloir affronter ça ? sans armes 😱 ?) !

On se décide et on descend, et évidemment on se fait mouiller au bout d’environ 5 secondes 😑. Des proies toutes sèches attirent forcément le regard du thaï assoiffé d’arrosage du touriste 😈. Bref, on avance et c’est amusant de voir tous les gens rigoler, mais c’est assez frustrant de ne pas pouvoir se défendre. Il y a bien des pistolets à eau 🔫 en vente mais ce n’est pas donné et on n’a pas vraiment envie de payer un gun juste pour 1 heure.

On ne fait pas les 5 km comme vous pouvez vous en doutez car sans munitions c’est pas rigolo très longtemps 🤪. On fait donc demi-tour assez rapidement et on va se sécher au soleil sur les marches du parc attenant ☀️ : les marches sont tellement brûlantes 🔥 qu’on doit les arroser avec notre bouteille d’eau pour éviter de se cramer le cul, le comble. Miraculeusement personne ne nous arrose, ici tout est concentré sur Silom Road, ouf 😌.

Bangkok - Songkran Festival
Objectif : rester sec

On se rend ensuite au MBK, mais manque de bol le magasin pour l’appareil photo est fermé, ça valait le coup de prendre tous ces risques 😠 !

On s’en retourne au métro pour rentrer à l’appart, on prend un taxi… qui nous demande de descendre à peine 300m plus loin et 10 minutes plus tard car le rue est totalement bouchée par Songkran 😩. Par contre il fait nuit maintenant 🌙, et l’ambiance est moins sympa : les gens picolent et les dérives ne sont pas très loin. En plus on est secs et on n’a pas du tout envie d’être à nouveau mouillés, on est KO.
On paye la moitié du prix de la course au taxi (il voulait qu’on lui paye la totalité le coco, la bonne blague 🤪).
On marche en espérant trouver une moto-taxi, puis un groupe sur le trottoir commence à vouloir m’arroser, je leur dis que non je ne veux pas, le gars m’attrape le bras, ça ne me plaît pas 🤬 ; super Jojo s’interpose pour me protéger 😎. Bref, on s’éloigne de la route principale et on fait du stop en marchant. Miracle, un gars en moto nous prend gratos 🏍. Sur la route, ce que je redoute arrive : on se prend un seau d’eau en pleine tronche alors qu’on roule, très limite niveau sécurité 🤨… heureusement notre conducteur ne roule pas très vite et est habitué. On arrive donc en entier à l’appart, ouf !

Les 3 jours suivants se déroulent tranquillement entre détente, cuisine, excursion au supermarché, une tentative de nettoyage du capteur qui est en fait apparemment RAYÉ 😤 puis une tentative de réparation de l’appareil dans un centre agrée Panasonic qui n’aboutie pas 🤬.

Il est temps de quitter notre appart 😢, on a vraiment apprécié de se poser pour la première fois et ne rien faire, on est près à repartir d’attaque 😁 !

On rejoint le métro pour attraper notre bus de nuit direction le Laos 🇱🇦, c’est parti pour un nouveau pays à découvrir.

  • Petit aperçu du Songkran festival en vidéo :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *