Phonsavan, Laos

Nos derniers jours au Laos : Luang Prabang & Phonsavan

Clem les Roux Roots
Jojo les Roux Roots

ARTICLE RÉDIGÉ PAR CLEM  🖋

ARTICLE COMMENTÉ PAR JOJO
EN ITALIQUE ROUX  💬

Retour à Luang Prabang

Bon, va falloir suivre les gars parce qu’il y a pas mal de mouvement dans l’article 🤯.

Nous sommes de retour à Luang Prabang depuis Nongkiaw. C’est le soir, on va faire quelques emplettes au marché de nuit avant de dîner pour la dernière fois dans notre resto favori 🍴, le Bouang, de s’offrir des petites pancakes à la coco en dessert 🥥 puis de dormir dans notre guesthouse 🌙, toujours la même.

Je rappelle que Jojo et moi n’étions pas censés revenir à Luang Prabang mais suite à souci dans les e-visas qui ne sont pas acceptés au poste frontière par lequel nous devions passer 🤦‍♀️, il nous a fallu redescendre jusqu’à la ville afin de prendre un autre bus pour passer la frontière par Phonsavan 😖.

Ceci étant dit, revenons à nos moutons 🐑.

Aujourd’hui c’est le jour où ma mère et ma sœur repartent en France 😭, comme le temps est passé vite (ça dépend pour qui 🤪) ! Ces 10 jours avec elles ont été juste incroyables, je suis tellement contente qu’elles soient venues 😍. J’écris ces lignes le 15 mai 2019, un an jour pour jour qu’elles ont repris l’avion et que je ne les ai pas revues 😢 (sortez les mouchoirs).

Heureusement on a encore la matinée à passer ensemble car l’avion est en début d’après-midi 🛩. Une matinée plutôt studieuse et relou car nous devons avec Jojo nous rendre au consulat du Vietnam 🇻🇳 et au département de l’immigration 🇱🇦 pour prolonger la durée de nos visas et passer à la caisse 💰. Nous y allons avec maman, à pied, c ‘est l’occasion d’une énième balade dans cette ville pleine de charme. Anaïs, quant à elle, nous attend au bar-café-restaurant Utopia, allongée sur un tapis asiatique face à la rivière, entorse oblige 🤕 (la vie est dure). On galère un peu à se faire comprendre et à comprendre mais en tout cas c’est fait, nos visas sont prolongés et on a aussi booké nos billets de bus pour Phonsavan. Le départ du Laos approche !

Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
À la revoyure la familia !

Mais pour l’heure c’est le départ de la sœur et de la mère qui approche. On déjeune ensemble à Utopia, un peu cher pour pas énormément de quantité mais très très bon 😋. Un dernier repas partagés ensemble. Ça y est, il est 14h45 le tuk-tuk pour l’aéroport est là. Toutes les bonnes choses ont une fin : session câlins/larmes avec maman et Anaïs 😢 (la morve au nez), je les remercie encore d’être venues et d’avoir illuminé notre séjour au Laos ❤️. On garde des souvenirs indélébiles pour la vie (surtout pour Anaïs).

Le tuk-tuk s’éloigne tandis que j’essaye de ne pas sombrer (freeeddoooooommmm), j’ai l’impression de revivre le départ pour le tour du monde à l’aéroport de Marseille 🇫🇷 – difficile d’ailleurs de ne pas verser une petite larme en revivant ces aurevoirs lors de l’écriture de l’article… eh oui ça commence à faire longtemps que nous sommes partis 😳 !

L’après-midi se déroule plutôt rapidement entre envoi de cartes postales, dernières emplettes dans le pays, préparation des sacs, dîner, dodo.

Luang Prabang, Laos
On retrouve la soeur qui se la coule douce
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
la plaine des jarres de phonsavan

Le lendemain, après un petit-déj au lit en provenance… du Banneton bien sûr 😍 (qui s’est tapé l’aller-retour ? bibi évidemment), on embarque dans le minivan direction Phonsavan 🚐

Clem oublie de vous raconter que sur la route on a failli percuter un scooter qui avait pris un virage un peu large, et aussi qu’on a failli éclater un serpent de deux mètres qui traversait la route, mais bon passons sur les détails, on ne va pas vous embêter avec ça 🤓.

Phonsavan est la ville depuis laquelle nous prendrons un bus pour rejoindre Hanoï au Vietnam 🇻🇳. Elle est aussi connue pour la Plaine des Jarres, un lieu touristique regroupant des jarres de pierres antiques.

Nous profitons donc de notre passage à Phonsavan pour s’y rendre, le lendemain de notre arrivée dans la ville. On loue un scooter et en avant 🏍 ! Enfin en avant, en avant… à peine partis qu’on sent quelques gouttes tomber 💦. Mode catastrophe activé : il nous reste 30 secondes pour trouver un abri avant le déluge 😱. La pluie commence à tomber ça y est, il nous reste 10 secondes avant la fin du monde. On cherche un abri mais rien à faire, quand tout d’un coup on aperçois une station essence 🙏🏼 ! Viiiiiiiiite, on fonce se garer sous le toit. Le ciel s’écroule sur Phonsavan, ouf juste à temps ⛈.

Phonsavan, Laos
Phonsavan, Laos

Il y a tellement de vent et de pluie qu’on se fait même rincer sous notre refuge, on essaye de trouver le coin le mieux abrité (Man vs Wild au Laos). Une fois la folie passée, on enfourche à nouveau le scoot et on arrive à Phonsavan quand même trempés. Mais bon, comme on a nos ponchos on s’en fout 🙈 (le style avant tout).

Bon, on vous le dit tout de suite : ça casse pas trois pattes à un canard. C’est bien parce qu’on passe dans la ville qu’on s’y arrête mais on n’aurait jamais fait le trajet depuis Luang Prabang que pour ça 🙅‍♀️.

J’imagine que niveau histoire c’est dingue, mais visuellement ça reste limité. La balade est malgré tout agréable, on observe toutes ces jarres à moitié détruites, certaines bien conservées et très imposantes, qui s’étalent sur cette grande plaine, c’est étonnant 😲. La pluie revient de la partie, mais comme je l’ai dit, on s’en fout on a nos ponchos et nos casques de scooter en plus, la classe totale je vous dis 😎.

💡Plusieurs théories existent quant à l’histoire de ces jarres : l’une d’entre elles raconte que ces jarres étaient utilisées comme urnes funéraires, la grotte présente sur la plaine est dotée d’une ouverture en hauteur qui serait alors l’évacuation de la fumée des corps incinérés. Une autre théorie penche plutôt en faveur d’une utilisation des jarres pour le stockage de nourriture (la théorie préférée Clem, la bouffe, l’histoire de sa vie).

Phonsavan, Laos
Phonsavan, Laos
Phonsavan, Laos
Phonsavan, Laos
Coucher de soleil depuis cimetière

On galère un peu à trouver un endroit pour déjeuner car on trouve les restos chers pour ce que c’est. Ce sont des « cantines » mais les prix sont le double de ce qu’on a vu dans le reste du Laos pour la même nourriture 😠 (pigeons un jour pigeons toujours). On n’a pas le choix donc on se pose à l’un des restos qui, on l’avoue, ne nous donne pas envie et on se prend le plat le moins cher possible : une soupe de noodles, pas terrible du tout et épicée pour couronner le tout 😫.

L’après-midi est ensoleillée 🌞 et on se balade jusqu’au village de Muang Khoun, on longe des rizières, les paysages sont jolis, on est bien. Arrivés au village on se visites quelques temples historiques et on achète un gros ananas entier que la dame nous découpe 🍍, merci madame. On le déguste avec une boisson posés dans un resto à côté, il est délicieux. On n’arrive pas à le finir alors en en donne à la dame du restaurant.

Phonsavan, Laos
Phonsavan, Laos
Phonsavan, Laos
Phonsavan, Laos
Phonsavan, Laos

On rentre à Phonsavan et on va admirer le sunset depuis le cimetière de la ville 🌅, c’est vraiment beau (un lieu tellement romantique, hyper convivial). Le soleil couché, des gouttes commencent à tomber, oh-oh il est temps de partir. Ni d’une ni deux on grimpe sur le scoot et à fond les ballons jusqu’au magasin de scooter. On a eu le temps d’être un peu mouillés mais ça va. On sprinte jusqu’au resto italien sous la pluie et nous voilà attablés devant une belle pizza 🍕. Miam.

Phonsavan, Laos
Phonsavan, Laos
Phonsavan, Laos
Bye bye Laos, Bonjour Vietnam !

Le lendemain c’est journée « on poireaute » : le bus de nuit pour le Vietnam est à 1h du matin 👍🏻 ! On fait des rencontres, on papote, on chill (on retourne à l’hôtel où on a réservé notre bus pour trouver le proprio. Il fini par débarquer avec la démarche de Jack Sparrow défoncé. Il nous emmène à l’arrêt de bus et s’ouvre une petite canette de bière accompagné d’une petite clope 🚬).

Le bus arrive enfin 🚍. Mais on ne rentre pas dedans maintenant, ce serait trop facile 🙄. En effet tous les passagers déjà dans le bus (il est quasiment plein, la plupart des gens le prennent à Luang Prabang, locaux comme touristes) descendent : c’est la pause dîner dans le resto (étrange au milieu de la nuit 🤨).

On attend comme des andouilles (le proprio s’enfile une deuxième canette de bière 🍺, il faut bien s’hydrater avec cette chaleur nocturne), on vous laisse imaginer qu’on est quand même un peu fatigués à cette heure-là. Voilà, on peut enfin monter à bord. On redoutait un peu ce bus car c’est un bus couchette, notre premier ! Les gens nous disaient des choses peu glorieuses à leurs propos, donc on était un peu tendus. Pour rien. Ce sont devenus mes bus préférées depuis, de jour comme de nuit 👌🏼 !

Il s’agit en fait de sièges totalement inclinables individuels sur deux étages 💺. Vous comprendrez mieux sur la photo ci-dessous. Malheureusement il n’y a presque plus de place donc je me retrouve devant, et Jojo à l’arrière (quand les laotiens m’ont vu monter dans le bus, ils m’ont dit : toi tu vas au fond, au moins tes pieds dépasseront de la banquette ça ira). Je m’installe, je suis trop bien !

On dort et on arrive à la frontière quelques heures plus tard 🛂. Pas grand-chose à dire là-dessus puisque tout se passe très bien. Bye bye le Laos, merci pour tout, on a adoré te visiter 🤩.

Le trajet se déroule sans encombres jusqu’à Hanoï où l’on rejoint notre guesthouse bookée à l’avance.

La suite dans notre premier article sur le Vietnam 🇻🇳 !

Phonsavan, Laos
Phonsavan, Laos
Frontière Laos-Vietnam
Nongkiaw, Laos

3 jours à Nongkiaw & Muang Ngoi

Clem les Roux Roots
Jojo les Roux Roots

ARTICLE RÉDIGÉ PAR CLEM  🖋

ARTICLE COMMENTÉ PAR JOJO
EN ITALIQUE ROUX  💬

Mais où sont passés Jojo et Nana ?

Nous sommes sur le départ à Luang Prabang pour rejoindre le village de Nongkiaw situé dans le Nord du Laos 🇱🇦.

Après le petit-déjeuner habituel au Banneton 🥐 (boulangerie française à Luang Prabang, une vraie tuerie 🤤), on rentre à l’hôtel pour prendre les bagages. MAIS, tout ne se passe pas comme prévu 🤐…

Je suis sur le scooter avec Mam 🛵, Jojo et ma sœur sont sur la deuxième bécane juste derrière nous. Puis au bout d’un moment, je ne les vois plus (elles nous ont carrément oubliés oui !). Je pense qu’ils ont pris l’autre chemin parallèle et me dit qu’on les retrouvera à l’hôtel 🤷🏻‍♀️. Que nenni ☝🏼.

Une fois à l’hôtel, on attend, on attend, on attend. Toujours personne. On commence à s’inquiéter avec maman, on espère qu’il ne leur ait rien arrivé 😱. Au bout d’un moment qui paraît une éternité, je décide d’aller récupérer le scooter que je viens de rendre et je repars sur nos traces 💨. Je finis par tomber sur Jojo, en mode piéton. Ils sont tombés en rade d’essence 😬 ! Décidément, c’est dingue, on a jamais au autant de problèmes pendant le voyage qu’ici (c’est sympa d’être venu la belle famille, on a la poisse maintenant 😵).

Enfin, tout va bien, ouf. Du coup on part quémander de l’essence (que l’on paye) au loueur qui nous en remplit une bouteille en plastique. On retourne fissa retrouver Anaïs et on ramène les deux scoots au loueur, pfiou 😫. Maintenant y’a plus qu’à speeder pour attraper le minivan à temps !

Direction NOngkiaw

Nous voilà enfin à bord du minivan 🚐, direction donc Nongkiaw 📍. Il est entièrement matelassé d’un orange vif, c’est, disons, original 😌 ! Il y a une nana à côté de moi, j’espère qu’elle ne vas pas s’endormir sur moi comme ce fut le cas lors de notre trajet vers Vang Vieng 😱 ! Véridique, déjà que j’étais écrasée entre les bagages et elle, en plus elle était peinard en train de ronfler sur moi (enfin plutôt en train de décuver dont le râle véhiculait des arômes de cocktails peu catholiques), non mais ho 😤.

Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Pas tous les jours facile pour elle...
Nongkiaw, Laos
Chacun sa technique !

Heureusement tout se passe bien pendant le trajet, on rejoint la guesthouse repérée en amont. Elle n’est pas terrible terrible (bien pérave oui), il faut reconnaître, mais bon ça ira pour ce soir.
On profite du soleil couchant pour aller se balader le long de la rivière et sur le pont 🌞. Le paysage est époustouflant, les couleurs chaudes magnifiques ✨. Puis on va prendre un verre au bord de l’eau, on est plutôt pas mal là 🍸.

Le lendemain matin, Dame Anaïs souhaite changer de guesthouse, car il y a des petites bêbêtes  🐜🦗🕷 et avec ses hallucinations de folles (voir épisode 2 Luang Prabang) elle préfère se la jouer prévenante. Du coup on rempaquete les affaires (rassurez-vous moi non plus je ne connaîs pas ce terme 🙄) et on déniche une petite guesthouse bien plus sympa, il faut le reconnaître, sur l’autre rive 🤗.

Session 📸 en famille

Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos

Bon allez la dernière (le meilleur pour la fin) :

Nongkiaw, Laos
Mont Pha Ngeun et patatras

Ce matin on va faire un peu d’exercice 👟 : on part pour l’ascension du Mont Pha Ngeun ⛰. La montée n’est pas évidente sous cette chaleur 🔥, on transpire comme des bœufs comme d’habitude bien sûr (nos aisselles n’en sont pas à leur coup d’essai). Mais ça en vaut la peine, la vue arrivé là-haut est à couper le souffle 😲. Un panorama à 360° degrés sur la rivière Nam Ou et les monts karstiques environnants 😍. On prend la pose sous l’objectif, on s’amuse bien, jusqu’au drame. A l’accident (personne n’est mort on vous rassure). Là où l’impensable se produit. Jojo me tend l’objectif et… IL S’ECRASE PAR TERRE 😱, comme un vulgaire sac à patates 😭. Le résultat est sans appel : rien qu’à voir la tronche qu’il a, on sait qu’il est mort. Je me mets à pleurer en mode fontaine activée 😢.

Je suis tellement énervée et dégoutée 😠, je redescends comme une furie jusqu’en bas de la rando, la famille sur les talons. J’essaie de me calmer mais j’ai du mal, quand on voyage l’appareil photo occupe une place plutôt importante, en tout cas c’est le cas pour nous. D’autant que l’appareil, qui avait déjà une rayure improbable sur le capteur 🤬, n’a que quelques mois. J’enrage complètement. Comment on va faire ?! C’est un sacré budget 💰.

Bref, je vous la fais courte, j’étais dans tous mes états.

Je temporise car ma mère et ma sœur ont fait tout le voyage depuis la France pour venir nous voir ❤️ et je ne veux pas gâcher leur séjour. Alors on va déjeuner, et même si j’ai du mal à digérer j’essaie de ne pas y penser pour l’instant. Il pleut averse pendant le repas, puis ça se calme.

Les photos dans l’article sont donc suite à cet incident majoritairement d’Anaïs et Mam 🙏🏼.

Avant le drame : 

Nongkiaw, Laos
Le Laos, pays le plus bombardé de l'histoire par rapport au nombre d'habitants 😔
Nongkiaw, Laos
Pause pipi : promis je ferai un jour un article sur le pisse-debout !
Nongkiaw, Laos
Nous voilà en haut !
Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Balade à scooter et re patatras

On décide donc de louer un scooter pour l’après-midi et on part explorer les alentours de Nongkiaw 🏍. C’est très nature et sauvage, comme le reste du pays, il n’y a que nous. On fait rapidement un premier arrêt pour visiter une grotte. Sauf qu’on ne la verra jamais 🤨.

Le sentier est glissant, et BADABOUM. Ma sœur, grande maladroite, se casse la margoulette 😩 (il y a eu un grand débat autour de cette expression entre Clem et moi, elle date du 19ème siècle c’est vous dire ! Clem l’emploie très aisément d’où son surnom Clémence vieille France 🤓). Si un jour vous vous retrouvez devant une Anaïs qui se fait mal, pour votre propre sécurité : ne jamais, JAMAIS 😱⚠️😵, lui demander « ça va ? », au risque de mort imminente par foudroiement du regard 😳 (après toutes nos galères voilà que la belle-sœur en rajoute une couche 🤦🏻‍♂️).

Le résultat est, là aussi, sans appel : entorse 🤕. Quand je vous dis qu’on n’a vraiment pas eu de bol ! Enfin surtout Anaïs. C’est pas pour rien que j’ai nommé « les malheurs d’Anaïs » toutes ces mésaventures qui lui arrivent (ou pour les cinéphiles « le boulet »).

Bref, la sœur remonte tant bien que mal sur le scooter et on continue malgré tout notre balade, pas besoin de pied en tant que passager 🤪 !

Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Muang Ngoi, Laos
Pied mutant bonjour 🤪
On teste le barbecue TRADITIONNEL LAOTIEN

On traverse plusieurs petits villages, on fait coucou aux Laotiens qui nous le rendent tout sourire 👋🏻 puis la pluie commence à tomber 🌧. On enfile nos super ponchos sexy, et on rentre tranquillement.

Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos

Pour nous requinquer de cette journée riche en rebondissements on se rend au Q bar et on commande la spécialité du coin : le traditionnel barbecue Laotien 🥘. Le serveur, adorable, nous installe le barbecue. Oui car ça n’a rien à voir avec chez nous ☝🏼. Le barbecue est rond et creux tout autour (un peu comme un moule à galette des rois briochée 👑 – la fausse 😈 #teamfrangipane ❤️), placé au milieu de la table. Le gars verse de l’eau dedans. On nous apporte un panier à légumes 🥦🥕🌽, des assiettes de viandes 🥩 et des petits ramequins de sauces et condiments. Mmmmh, comment ça marche monsieur 🤔 ? Il nous fait la démo : il prend les légumes, d’un geste vif comme l’éclair avec ses baguettes 🥢, et les dispose tout autour du moule à galette, dans l’eau. Il y ajoute aussi des nouilles de riz. Un morceau de beurre est posé en haut du dôme du barbecue – bon ok vous verrez sur la photo c’est vachement plus clair 🤪. Enfin, le moment ultime ultra technique arrive. Be ready 🤟.

Le laotien chope un œuf cru 🥚, s’arme de sa baguette et perce l’œuf de part en part avec cette dernière 🙀. Puis il secoue la baguette de bas en haut tout autour du barbecue, l’œuf est ainsi mélangé puis versé dans l’eau dans laquelle il cuit. Dingue non 😲 ?

On est restés bouche bée, et bien sûr Jojo a voulu tenter l’expérience (laissez faire les pros et admirez le spectacles les filles 😎). Il s’est débrouillé comme un chef 👍🏻 !

Passons à la dégustation maintenant : un vrai délice, c’était très très bon 😋, on recommande vivement le Q bar et ce barbecue divin 👌🏼.

Le ventre bien rempli, on fait un gros dodo dans notre nouvelle guesthouse sans bêbêtes 💤.

Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Nongkiaw, Laos
Au fil de l'eau vers Muang Ngoi

Aujourd’hui on part en excursion à la journée vers le village de Muang Ngoi 😁 ! Pour y accéder il faut emprunter soit la barque publique, moins cher où il y a beaucoup de monde, soit une barque privatisée 🤑 qui nous donne l’avantage de choisir nos horaires et d’être plus confort. Maman nous offre la barque privatisée 🙏🏼, pour qu’on soit tous les 4 et qu’Anaïs puisse aussi reposer sa cheville.

On embarque à 8h30, frais comme des lardons (euh des gardons non ?), et surprise : nos sièges sont en réalité des sièges de voiture ! C’est assez cocasse 🤪 (#clemencebourgeoisie). Mais qu’est-ce qu’on est bien installés. Parfait pour cette petite balade tranquille d’1h. On profite du paysage, on voit des buffalos paîtrent le long de la rivière et barboter dans l’eau 🐃😍.

Muang Ngoi est un tout petit village, encore plus petit que Nongkiaw, il y a peu de touristes qui y vont – déjà qu’il y a peu de touristes à Nongkiaw, là c’est vraiment personne personne. Une fois arrivés on se prend un ice coffee bien frais et c’est parti pour une journée rando ! Oui oui avec l’entorse d’Anaïs, le boulet de service 😘. Rien ne nous arrête 💪🏼 ! Elle s’est équipée d’une paire de bâtons de marche pour l’aider à avancer (la route n’étant pas bitumée on a laissé tomber l’option chaise roulante 😬).

Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos
En mode sieston, comme la soeur quand elle dort
Faire un tour en tracteur laotien : check !

On commence par visiter le village dans lequel se trouve un temple avec un moine. Ce dernier est ravi de nous voir débarquer et nous propose des bracelets en échange d’une donation. On accepte de bon cœur et nous voilà ornés de deux jolis bracelets chacun 😊.

Puis on se promène dans la vallée, à travers des rizières, on marche lentement et on profite du paysage 🌿. Une première grotte se trouve sur notre route, on y pénètre. Il y a de l’eau et Jojo et Mam essayent d’aller voir un peu plus loin 🔦. Je reste avec Anaïs au début de la grotte. La marche se poursuit et on s’arrête déjeuner dans le village de Ban Na 🍴, où l’on rencontre Assina, une indonésienne qui parcourt seule l’Asie du sud-est. On papote en attendant notre repas qu’on dévore par la suite. On avait les crocs !

Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos

On traverse le village mais ma sœur commence à avoir mal à la cheville, on se demande bien comment on va faire pour rentrer car on a fait pas mal de chemin 🤔. On tente notre chance et on demande aux habitants s’il y aurait à tout hasard un chauffeur de tuk tuk ou quelqu’un qui se rendrait à Muang Ngoi 💁‍♀️. Miracle 🙏🏼, on va nous chercher un gars du coin qui nous montre fièrement sa bête avec laquelle il dit pouvoir nous ramener pour 50000 kip. Ce n’est autre qu’un genre de tracteur plat (la photo vaut le détour 📸) ! Parfait, en avant pour une nouvelle aventure 👊🏻 !

Anaïs et Mam se placent derrière le conducteur et nous à l’avant, comme sur une terrasse quoi. C’était super cool de faire le retour sur cet engin, ça nous a beaucoup plu !

De retour à Muang Ngoi on récupère notre barque privée et on remonte la rivière jusqu’à Nongkiaw 🚤.

Muang Ngoi, Laos
La bête, amenagée grand luxe pour nos fessiers délicats
Muang Ngoi, Laos
Muang Ngoi, Laos
E-visa, tu passeras pas !

Bien que tentés par un nouveau BBQ laotien , on jette notre dévolu sur le restaurant Massalon et on commande des plats qui on l’air bien appétissants. Pas de chance, c’est ultra épicé 🌶, pourtant j’avais bien précisé en amont plusieurs fois qu’on ne voulait rien de spicy. Ça m’agace, je retourne voir la dame et lui explique que c’est impossible pour nous de manger ça, littéralement impossible 😖. Elle récupère nos plats et nous les ramène quelques minutes plus tard. On pense qu’elle a essayé d’enlever le piment ou autre, c’est en effet un peu moins épicé mais pour nous c’est pas évident… (le passage aux toilettes le lendemain risque d’être rude). Bref, on est déçus et on ne finira pas les plats. Dommage 🤷🏻‍♀️.

On se rend compte à la fin de la journée que nos e-visas pour le Vietnam ne sont pas acceptés au poste de frontière nord 😨, celui où on comptait passer. Zut. On n’avait pas prévu ça du tout, c’est vraiment stupide 🤦‍♀️. Il nous faut donc redescendre jusqu’à Luang Prabang, puis prendre un nouveau bus vers Phônsavan afin de rejoindre le Vietnam. Et surtout notre visa va expirer, donc doit payer une extension de visa à Luang Prabang 😣. Damn it (les galères du backpacker) !

Ma foi, l’avantage est que je gagne une journée avec Anaïs et ma maman 💕, qui étaient censées rejoindre Luang Prabang de leur côté demain matin.

Une journée bien remplie qui nous a claqués, direction le lit 🛏(vous noterez comment nos journées sont orchestrées entre « on mange on a les crocs » et « on fini notre journée en donnant un coup de tronche à notre oreiller ») !

Le retour à Luang Prabang est prévu pour 14H, du coup on chill toute la matinée et on commence à faire nos sacs 🎒. Ma mère et ma sœur nous ramènent des affaires en France, ça va nous faire un peu de place. Après un déjeuner goulu au Q bar on grimpe dans le minivan 🚐. Un trajet plutôt long avec beaucoup d’arrêts et une vieille dame malade qui passe son temps à crâcher 😷 et nous voilà à nouveau à Luang Prabang, la suite dans notre prochain article sur Phonsavan et notre passage de frontière 😉 !

Nongkiaw, Laos
Luang Prabang, Laos

Luang Prabang : cascades et grottes de Pak Ou

Clem les Roux Roots
Jojo les Roux Roots

ARTICLE RÉDIGÉ PAR CLEM  🖋

ARTICLE COMMENTÉ PAR JOJO
EN ITALIQUE ROUX  💬

Balade dans le parc de Nahm Dong

Nous sommes de retour à Luang Prabang après avoir passé deux jours à Vang Vieng 😍.

Nous arrivons le soir après 5h30 de minibus, on dîne et direct au dodo 💤.

Le lendemain nous partons, en scooter évidemment 🛵, pour le parc de Nahm Dong 🌳 (20000 kip /pers 💰) : on y passe la matinée en toute tranquillité. Le parc abrite un champ de bananiers 🍌 et toute une variété de plantes 🌱. On emprunte le sentier qui fait le tour du parc (environ 1h de balade), c’est très sympa et ombragé car on est dans la forêt. Durant toute la promenade on est accompagnés par un petit chien qui nous suit tout le temps 🐕 (ce bon vieux Jack) !

On emprunte des ponts suspendus puis on se fait une baignade rapide dans un tout petit bassin 💦. Ensuite on déjeune dans le parc : boissons fraîches homemade 🍸 et frites de patates douces maison 🍠, un régal (un repas tout en légèreté).

Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Ce bon vieux Jack
Luang Prabang, Laos
Anaïs donne à boire à Jack
Luang Prabang, Laos
PLOUF AUX CASCADES DE TAD SAE

On reprend les bécanes et la route défoncée pour rejoindre les cascades de Tad Sae (20000kip/pers 💰). Hop on embarque dans une barque 🛶 (et on débarque d’une barque ?) et nous voilà arrivés. C’est un espace aménagé mais il n’y a personne car ce n’est pas la meilleure saison : on est juste avant la mousson donc il n’y a que peu d’eau dans les cascades. Toutefois le bassin principal est bien rempli et on se dit qu’après la balade un plouf sera le bienvenu 🤪 !

Le sentier longe les bassins étalés sur plusieurs niveaux et remonte la rivière. La balade est sympa et agréable mais il fait très chaud et très humide 💦 (humidité de maboule comme dit la soeur). On fait demi-tour au bout d’un moment et on revient à l’entrée. C’est très joli malgré l’assèchement des cascades.

Et…. Tout le monde à l’eau 💧! Sauf moi 😫. Eh oui j’ai toujours ma brûlure pourrie (#viedeboulet). Du coup je joue la photographe en rafales et vidéos ralenties 🎥. Effets au rendez-vous 😎 (Spielberg le retour) !

Il est temps de repartir si on ne veut pas louper la dernière barque. Sur le retour on croise des singes en cage 🐒, mais il n’y a strictement personne ici ; on est même tentés de les libérer, c’est triste 😔. 

On réserve nos billets pour le minivan demain, direction le Nord du Laos 🇱🇦.

La soirée se passe en douceur mais la nuit ne fut pas de tout repos pour… Anaïs bien sûr 🙈 !

Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Quelle est votre pose préférée ?
on a testé l'hôpital de luang prabang

Ma pauvre sœur a été malade toute la nuit 🤢. Résultat on va se faire rembourser les billets du minivan, et on part direction l’hôpital de Luang Prabang 🏥(pendant que j’étais en train de m’empiffrer de pains au chocolat au resto du coin, la dolce vita) car elle a de la fièvre 🤒 et c’est surtout ça qui est inquiétant. Tout ce qu’on voulait éviter étant donner que question hôpital au Laos, c’est pas vraiment ça 😕.

Bon en gros l’hôpital de Luang Prabang c’est la cour des miracles 😱. On rentre par les urgences et je me dis qu’on est mal barrées et j’espère qu’Anaïs n’a rien de grave car ici on ne sera pas sorti de l’auberge 😳. Le personnel nous fait passer devant tout le monde et nous fait entrer dans une chambre privée 🤭. Ma sœur se met sur le lit 🛏, sur lequel gambadent quelques fourmis. 🐜 Je m’abstiens de lui dire pour éviter de lui provoquer des terreurs nocturnes pour la prochaine nuit (merci la Malarone 😠).

Luang Prabang, Laos
UNE PETITE PERF' ?

On attend, finalement 4 personnes arrivent, prennent la tension & température d’Anaïs puis repartent 🌡. Mmh, on peut savoir ce qu’il se passe 🤔 ? Au bout d’un moment une femme entre 👩🏻‍⚕️, elle parle un peu anglais et examine ma sœur. Je tente de lui faire comprendre qu’elle est sous traitement anti-palu et que ça pourrait potentiellement provenir de là, en tout cas ça me paraît quand même important de le mentionner mais apparemment elle en a rien à battre 🤬. Elle propose de mettre ma sœur sous perfusion. No way in hell 🔥. L’histoire des seringues pas stérilisées et compagnie me revient en mémoire 💉. On tombe d’accord sur le fait de prescrire d’abord des medocs 💊, et si ça ne va pas mieux d’ici 48h de revenir pour perfuser.

Un médecin est détaché pour nous conduire à la pharmacie de l’hôpital pour y récupérer les médocs puis pour le paiement.

Merci les gars 👋🏻.

On rentre donc à l’hôtel, ma pauvre nana est complètement KO 😵 mais il est important qu’elle se réhydrate 🚰, donc je la force à avaler son eau avec sels de réhydratation : ça ne lui plait pas, tant pis ma vieille 😬 (ça rigole pas avec Soldat Boulet) !

On passe le reste de la journée au calme. Je fais la lecture à Anaïs : son bouquin the Lost City of Z (on s’étonne qu’elle rêve de fourmis géantes après ça 🙄).

On laisse la soeur à son sort

Le lendemain ma sœur ne se sent pas toujours au top et doit encore se reposer 😴, on part donc maman Jojo et moi pour visiter les grottes de Pak Ou, après avoir ravitaillé la sœur malade en bananes 🍌 en cas de petit creux et en bouteille d’eau salée (quel festin !).

On loue deux scooters, Jojo fait cavalier seul (enfin la liberté) et je prends le guidon 🏍, Mam derrière moi. 30 kms de conduite plus tard sur une route bitumée finissant en piste de terre, on arrive à destination. Pour mon plus grand plaisir un troupeau de buffalos se rafraîchit le poil dans l’eau du Mékong 🐃.

On embarque sur un long boat (18000 kip/pers 💰) qui nous fait traverser le fleuve. Le décor est vraiment joli et spectaculaire ✨: au fur et à mesure on voit se dessiner l’entrée de la grotte inférieure, surplombant le Mékong, encastrée dans une falaise de calcaire 😲. Les grottes de Pak Ou sont constituées de deux grottes : Tham Ting la grotte inférieure dans laquelle nous pénétrons en premier après avoir accosté et Tham Theung, la grotte supérieure.

Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Les GROTTES DE PAK OU AUX MILLE BOUDDHAS

Les grottes ne sont pas très grandes mais leur spécificité, en plus de leur emplacement imprenable, est d’abriter des milliers d’icônes de bouddhas dans des positions diverses et variées (il y en aurait 4000 🤓). Ces grottes sont l’un des lieux les plus sacrés du Laos.

La grotte inférieure nous laisse entrevoir une superbe vue sur le Mékong et nous scrutons toutes ces petites statuettes de bouddhas de près 🔍. Puis nous empruntons les escaliers qui mènent à la grotte supérieure 👣. Tout du long des locaux tentent de nous vendre des objets et ils sont tenaces, c’est agaçant mais bon, on s’arme de notre no thank you ✋ répété à longueur de temps. La grotte de Tham Theung est obscure mais nous sommes préparés. On enfile nos frontales et on part jouer les explorateurs 🔦 (comprendre Jojo passe devant histoire de voir si c’est safe) où l’on découvre, là encore, des icônes de bouddhas un peu partout. On a vite fait le tour et l’on rejoint notre embarcation pour retourner sur la rive est du Mékong.

Nous n’avions pas spécialement prévu de visiter ces grottes mais étant donné que la sœur n’était pas prête pour partir dans le nord du pays aujourd’hui, ce fut finalement une bonne idée que d’y aller 👍🏻. Selon nous ce n’est pas incontournable, mais agréable 🤗.

On aperçoit depuis notre long boat des éléphants au bord du fleuve 🐘, puis à nouveau des buffles qui broutent nonchalamment sur la rive 😍 (autant dire que Clem s’y identifie sans mal), et on choisit de déjeuner au restaurant situé juste là 🍴.

Requinqués, on retourne à nos scooters et juste avant de partir on voit des éléphants enchaînés par la patte ⛓😔. Le retour se fait sans encombres avec fusée Mam au guidon 🚀.

Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
MASSAGE AUX PETITS OIGNONS

Sur le retour, juste avant d’arriver dans la ville, c’est la panne d’essence 🤦‍♀️. Le truc qui ne nous ait encore jamais arrivé, arrive bien sûr quand ma mère est là 😤. Je te jure maman en vrai on n’est pas des novices 😇. Fort heureusement, il y a une pompe pas loin ⛽️ : Jojo s’en va donc quérir un peu d’essence dans une petite bouteille en plastique, nickel 👌🏼.

On retrouve la malade à l’hôtel qui miracle, va mieux 🙏🏼 ! Ouf, on est tous soulagés. Juste une grosse tourista foudroyante (ça fera du poids en moins sur le scooter 😂). Madame s’est même ennuyée pendant notre absence 🙄.

On va dîner tous ensemble puis Anaïs nous offre un massage pour nos anniversaires ❤️. Du coup tout le monde se fait masser, Anaïs comprise 😊!

Jojo opte pour un massage du dos (le fou) (le sage) et les trois nanas pour les pieds et bas de jambes (le pied) (les nazes). C’est l’extase totale 🤩.

C’est bien reposés et zens qu’on va se coucher dans nos lits douillets 😴.

Demain on part enfin pour Nongkiaw dans le Nord du Laos maintenant qu’Anaïs va mieux (jusqu’à quand !) !

Guesthouse 😴 

Sita Norasingh Inn : 4 dodos

Vang Vieng, Laos

Survoler Vang Vieng en montgolfière

Clem les Roux Roots
Jojo les Roux Roots

ARTICLE RÉDIGÉ PAR CLEM  🖋

ARTICLE COMMENTÉ PAR JOJO
EN ITALIQUE ROUX  💬

Tubing & dérive

Nous prenons un minibus à l’aube depuis Luang Prabang pour rejoindre Vang Vieng 🚐.

Vang Vieng est une ville située au bord de la rivière Nam Song, tristement connue depuis deux décennies pour le fameux tubing : la descente de la rivière sur une chambre à air de tracteur faisant office de bouée 🚜. Ça a l’air cool dit comme ça alors pourquoi « tristement connue » 🤔 ? On vous explique : l’objectif du tubing est de faire la tournée des bars 🍻 au fur et à mesure de la descente de rivière. Vous voyez le principe, on descend la rivière, on descend des bières 🤓 ! Disons que le problème c’est lorsque ça dérape, et vous imaginez que le mélange bouées, alcool, drogue, ça dérape souvent 🤪.

De plus, on croise beaucoup de touristes à Vang Vieng qui ne respectent pas pour un sou les coutumes des laotiens et se trimballent à moitié à poil dans la ville 😠. Depuis quelques années toutefois le phénomène s’essouffle car le gouvernement a pris la décision de fermer certains bars face aux accidents du passé, l’objectif étant de mettre en avant le cadre naturel 🌱 plutôt que le tubing. Et on dit oui 👍🏻 ! Car le tubing fait de façon respectueuse sans dégénérer ça doit être cool, mais sillonner les alentours de Vang Vieng à scooter c’est juste génialissime 🤩. Et c’est d’ailleurs pour ça qu’on a décider de s’y rendre, car vous imaginez bien que ma maman n’est pas très branchée « on pose nos fesses dans une bouée bière à la main ». Non, c’est plutôt « Clémence, prends ta gourde et tes granies on part en rando de 8h », gloups 😵.

Laos, Vang Vieng
Balade et kayak dans vang vieng

Nous arrivons donc tôt à Vang Vieng, il est 10h, ça valait le coup de se lever aux aurores car maintenant on a la journée devant nous (tu disais pas ça au réveil) !

On se réserve une guesthouse où l’on prend un dortoir à 4, eh oui il n’y avait plus de chambres double de dispo 🤷🏻‍♀️. Un peu de repos puis direction le Green Restaurant en bord de rivière où l’on déguste baked potato et lao sausage 🥔🌭.

L’après-midi est consacrée à une petite balade dans la ville et le long de la rivière afin de faire un premier tour des lieux. Malheureusement après à peine quelques dizaines de minutes on se prend la saucée, une pluie torrentielle s’abat sur nous ☔️ ! On sort nos ponchos (autant dire que toute la famille est sur son 31) et on s’abrite comme on peut en se réfugiant dans un hôtel sur rizière. Il est splendide ❣️ !

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng

Ne sachant que trop faire avec ces grosses averses, on se décide à faire une session kayak, ça même s’il pleut on s’en fiche 😝 ! On embarque dans un camion avec nos kayaks et on redescend toute la rivière jusqu’à Vang Vieng, c’est très sympa.

Nous croisons des groupes de touristes qui ont eux opté pour le tubing. Certains s’amusent, d’autres se laissent dériver, et d’autres font la tournée des bars, bière à la main et musique à fond 🎶.

Si j’étais avec un groupe d’amis ça aurait pu être sympa, mais la avec la famille ça ne nous branchait pas trop, d’autant que le kayak ça fait au moins travailler les biscottos à défaut du foie 💪🏼 (mais quel humour, on applaudit 👏🏼).

Le soir, c’est sur le Happy Mango qu’on jette notre dévolu pour dîner 🍴(comprendre, Clem entre dans le resto en gueulant : j’ai faaaaiimmmm). Il est situé dans une petite rue sympa, et on y mange du poulet sweet & sour, green curry et canard 😋.

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Le kayak c'est l'éclate !
la malarone, c'est l'hallu !

Le lendemain matin au réveil, ma sœur nous annonce qu’elle n’a pas passé une très bonne nuit 😴… Elle nous explique qu’elle a eu anormalement peur 😨 et qu’elle a hésité à me rejoindre dans mon lit, mmh oui Anaïs ça ce n’est pas normal 😳. Après investigations, on se rend compte que ce sont des terreurs nocturnes, un possible effet secondaire de la malarone, traitement préventif contre le paludisme, flippant comme truc 😱. Ça explique mieux les fourmis géantes qui grouillaient sur ma sœur pendant la nuit 🐜 (du coup toi t’es sous traitement permanent de palu ou t’as peur de toutes bestioles et bruits suspects naturellement ?)

Ce n’est que le début car les malheurs d’Anaïs – comme j’ai décidé de les nommer 🤭 – ne vont pas s’arrêter là pendant son séjour au Laos, ma pauvre sœur !

Laos, Vang Vieng
Notre bedroom
Boucle à scooter avec duos de choc

Une fois l’épisode terreurs nocturnes élucidé (on a compris Sherlock que t’avais résolu l’enquête 🔍), on loue des scooters pour explorer la magnifique région de Vang Vieng. Jojo et moi prenons les guidons et la sœur et Mam se mettent respectivement derrière nous, les binômes sont prêts c’est parti 🏍 (je vais pas un peu cabrer avec ta sœur à l’arrière ?) !

Premier arrêt : le point de vue de Pha Ngeun (10 000 kip/pers). Pour y accéder il faut y grimper, et bien qu’il n’y ait que 570 m à parcourir, on peut vous dire que ça monte sévère 😬 !
On arrive en haut complètement trempés 💦 (comprendre tout notre corps pue le fennec) mais la vue en vaut vraiment la peine. Devant nous un panorama de monts karstiques comme on en avait vu sur la boucle de Thakhek ❤️. On est saisis par la beauté du paysage.
De retour au scooter, Mam nous offre une bonne boisson rafraîchissante car il fait une chaleur à crever🥤.

On enfourche à nouveau les bêtes, j’étais un peu en panique de faire tomber maman mais en fait ça va ! Mam a hâte de conduire le scooter 🏍, patience madre patience.

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Vous avez soif ?
Laos, Vang Vieng
On a ce qu'il faut !
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
BIM, BAM , BOUM...

Deuxième arrêt : une grotte (j’ai oublié son nom 🤦‍♀️). Pour s’y rendre on quitte la route principale goudronnée pour emprunter une piste et c’est là que … le scoot de Jojo crève 😨 (j’avais prévenu avant de partir☝🏼) !

L’hallu, c’est la première fois que ça nous arrive depuis notre arrivée en Asie, c’est pas d’bol 😣.

Jojo part tout seul en mission pour trouver un bricolo, tandis que Mam et moi continuons à avancer vers la grotte. Le plan est ensuite que j’y dépose maman et que je vienne récupérer Anaïs qui elle avance à pied en attendant 🚶🏻‍♀️.

Je roule vite avec maman pour ne pas qu’Anaïs attende trop longtemps, on roule on roule, finalement elle n’est pas si proche que ça la grotte. Hop, je jette maman et je repars à fond les ballons 💨. J’adore conduire ce petit scooter 😍. Qui au passage sont les scooters les plus pourris qu’on ait jamais eu en Asie – décidément quand la famille est là rien ne va plus.

Je retrouve ma sœur qui s’est arrêtée de marcher car en fait l’entrée de la grotte est là ! On l’a dépassée, et j’ai laissé maman à une autre grotte 🤭. La journée des boulets 😂 (je me barre 5 minutes et c’est le bordel, y’en a pas une pour rattraper l’autre). Je retourne chercher mam en vitesse et nous voilà toutes les trois à attendre le retour de Jojo en regardant passer les vaches 🐄 (quelle belle activité). Le voilà enfin qui arrive, il a un trouvé un mécano qui a fait une rustine pour 20000 kip (2€).

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng

Après cette mésaventure nous rentrons donc dans cette grotte qui n’a pas l’air du tout officielle.

On avance à la lampe torche, petit à petit, mais on ne se sent pas au top maman et moi. Les espaces clos dans les ténèbres avec possiblement des araignées mutantes, no way ✋. Je suis donc collée comme un bonbon à son papier à Jojo (une p*tain de sangsue ouais).

On débouche sur un passage recouvert d’eau et au plafond très bas, trop c’est trop on décide de rebrousser chemin, très peu pour la famille d’aventurier 🤣 !

Laos, Vang Vieng
Voilà... notre seule photo de la grotte 😆
... PATATRAS !

A nouveau sur les bécanes, nous reprenons la route vers le prochain point d’intérêt 📍, mais avant ça on se cherche un endroit pour déjeuner. Et bien non, pas de repas tout de suite car alors que nous traversons des villages, on crève encore (on change pas une équipe qui gagne) !

M*rde, zut, crotte de bique et purin de poney 🤬 ! Nouvelle mission, trouver un mécano dans le village, impossible vous dites ? Oh que non 😏, après avoir galéré à se faire comprendre, quelqu’un nous indique la maison d’un monsieur qui est en fait un garage. Au Laos et en Asie de façon générale on reconnaît les « garages » grâce aux chambres à air emballées dans des papiers de toutes les couleurs qui sont suspendues à l’extérieur. Pratique 🤪.

Le jeune mécano nous met une nouvelle chambre à air 👌🏼, le temps pour nous de prendre un bon jus de canne à sucre chez la dame du coin.

Bon cette fois on espère que c’est la bonne car ça commence à bien faire 😤. On poursuit notre route (avec les même équipages notez bien), les villages sont très authentiques. On fait halte à un resto près d’une rivière pour déjeuner, la ride ça fatigue (tu te calme Joe Bar).

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Petit jus de canne à sucre en attendant la réparation
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Le resto près de la rivière
BLUE LAGOON n°5 : une halte rafraîchissante

Nous rejoignons finalement notre troisième arrêt : le Blue Lagoon n°5 💧. Oui oui il y a tellement de blue lagoons ici qu’ils sont numérotés 😬.

On s’était bien renseignés en amont car nous ne voulions surtout pas d’un aqualand comme l’est apparemment le Blue lagoon 3 rempli de touristes asiat’ en gilet de sauvetage orange fluo, merci mais non merci 🙅‍♀️.

Celui-ci, bien que pas franchement bleu du tout (faut dire que le temps nuageux n’aide pas ☁️) est totalement désert, il n’y a pas un chat, perfecto 🤗.

On se jette à l’eau 💦, et on joue avec quelques bouées à disposition. Et là Jojo décide de sauter du gros rocher 😱 ! Anaïs le rejoint pour un deuxième saut, quant à moi j’hésite et me décide, évidemment je crie comme une truie 🐽 (tout en me broyant la main ; la meuf se transforme en Hulk quand elle a peur). Mam hésite aussi, y monte, est prête à s’élancer et tout compte fait se rétracte. Le vertige ça se contrôle pas 🤷🏻‍♀️. On applaudit l’effort et la volonté malgré tout 👏🏼.

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Speedy Gonzales, arriba arriba !

Après notre batifolage dans l’eau ( batifolage ?  « Allons les enfants, on arrête de batifoler » sans déconner, tu te calmes Clémence vieille France) il est temps de rentrer car il nous reste des kms à avaler pour revenir au point de départ. Maman souhaite conduire pour le retour 🏍, elle s’essaye un peu au scooter et c’est parti 🔥 !

Les cinq premières minutes tout va bien, mam gère la fougère. Puis elle accélère, un peu, beaucoup, encore plus vite, à toute blinde et on distance distance Jojo & Anaïs 😳 ! Plus rien n’arrête ma mère, elle fonce droit devant, une vraie fusée 🚀 (la belle-mère nous avait sorti juste avant de partir « surtout faites attention sur la route hein » vrouuuuuuuum).

Jojo est minuscule derrière, je finis par ne plus les voir et dit à maman de ralentir. Nous voilà tous réunis quand… on crève 💥 ! ON CRÈVE, OUI ENCORE ! Y’en a marre à la fin qu’est-ce que c’est que ce scoot maudit 🤯 (une équipe de choc) ?! 

Encore une fois on trouve un garage pas loin qui nous dit que le gars nous a mis une chambre à air trop grande pour le pneu 🤦‍♀️. Il nous remet une nouvelle adaptée et on est prêt à repartir. On trinque encore, on est ruinés. Bon j’exagère mais les réparations ont couté plus cher que la location du scoot quand même 😒. Vraiment pas de chance, en plus la première fois qu’on loue des scoot avec la famille, ils vont vraiment nous prendre pour des bleus 🙄.

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
No more again

Le retour se fait sans crevaison (ô miracle 🙏🏼) et on va direct au loueur de scooter pour négocier une remise. On se dit que ce n’est vraiment pas normal que le même scoot ait crevé trois fois dans la même journée. Ils sont très têtus et ne veulent même pas rembourser une partie, d’autant qu’on ramène les scoots une demi-journée avant l’heure de retour et que ces derniers étaient pourris de chez pourris voir dangereux (guidon pas droit, freins douteux). J’enrage littéralement, je suis verte 😡 (oui oui Hulk n’est pas loin, vous suivez c’est bien). Après 5 minutes d’échanges corsés on finit par récupérer un peu de sous (si tu leur avais pété 2-3 doigts comme tu me l’a fait toute à l’heure lors de ton plongeon ô combien gracieux, on aurait gagné du temps 😏).

Merci mais on ne reviendra jamais.

Après cette journée très sympa malgré ces multiples crevaisons, on s’offre un bon dîner et un bon dodo 💤.

Vol en montgolfière au-dessus de vang Vieng

Aujourd’hui nous prévoyons de faire une nouvelle journée de scooter si le temps nous le permet. Pour l’heure il est très tôt et seulement Jojo et moi sommes levés : nous allons faire un tour en montgolfière au lever du soleil pour nos cadeaux d’anniversaires 🎁.

C’est l’endroit le moins cher au monde pour en faire, on a donc sauté sur l’occasion ! Par contre ce n’est qu’après qu’on a lu que les vols en montgolfière au départ de Vang Viend sont particulièrement déconseillés sur le site info.gouv., oups 🙄 ! Heureusement tout s’est bien passé pour nous sinon cet article n’existerait pas bien sûr (mais quel humour post-mortem !).

Un tuk-tuk nous récupère à l’hôtel pendant que la sœur et la madre roupillent encore. On arrive sur le lieu de départ, nous sommes environ une dizaine.

Au fur et à mesure qu’on approche de la nacelle je commence à me dire qu’elle me paraît bien petite 🧐. Je m’attendais à une nacelle plus grande pour 10 personnes, il faut reconnaître qu’elle est minuscule. Bon… Ils nous font signe de rentrer dedans et je ne sais pas comment on se débrouille mais on est les deux seuls poires au milieu de la nacelle 😖. Je vous dessine le tableau : Jojo a la tête au niveau du brûleur (oui j’avais la chanson « allumer le feu » dans la tête durant toute la balade), on est tous serrés comme des sardines et pour couronner le tout et bien… on ne voit pas grand-chose car il y a des têtes tout autour de nous et des appareils photos 📷 dans tous les coins.

Franchement je suis au bord des larmes 😭, j’essaie de ne pas pleurer, mais ça m’énerve vraiment mais alors vraiment beaucoup 😠 (on se calme Docteur Banner).

La vallée de Vang Vieng, un diamant brut

On décolle, on prend de la hauteur, Jojo a chaud (alluuuummmeeer le feu 🔥), et on entend les aaah, oooh, wahou, et nous ben on voit que des crânes 👨.
Je me dis que tant qu’à y être je vais essayer d’en tirer le maximum malgré tout : je me tords le cou, à droite, un peu à gauche, et même si ce n’est pas très confort je vois quand même les paysages.

Quand soudain, à la moitié du vol, la montgolfière prend feu. Non je blague 🤪. Quand soudain une âme charitable qui a pitié de moi me propose d’échanger de place. Merci madame, merci Jésus 🙏🏼. Je regagne un peu du poil de la bête et j’admire enfin pleinement le paysage. La vallée est entourée de monts karstiques de part et d’autres ⛰, tout n’est que verdure, c’est splendide 😍. Le temps n’est pas de notre côté et on ne verra pas de lever de soleil à cause de nuages, d’autant que cela va en plus probablement bientôt tourner à l’orage ⛈. Donc pas de sunrise magique pour nous mais bon c’est la vie, et c’est déjà superbe.

Jojo arrive à se glisser derrière moi et on est tous les deux à contempler Vang Vieng et ses horizons ❤️.

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng

Puis la montgolfière entame doucement sa descente, le sol se rapproche et j’aperçois distinctement des water buffalos 🐃💓 . L’équipe de chinois qui gère le business est au taquet pour récupérer la nacelle, et hop, on atterrit ! On regarde la team plier le ballon 🎈, c’est efficace ils ne perdent pas de temps (ouais on a beau dire, ils sont tarpin efficaces les asiats).

Voilà c’est terminé ! Je ne regrette pas de l’avoir fait mais je garde un goût un peu amer dû à l’étroitesse de la nacelle, ce n’est pas ce que je m’étais imaginé, mais heureusement la deuxième moitié du vol fût vraiment à la hauteur 👍🏻.

Nous regagnons l’hôtel et la tempête arrive 🌪. On décide de laisser tomber notre deuxième journée de scooter et on revoit notre planning des prochains jours 📆. Rien ne sert de rester ici, la météo n’est vraiment pas notre côté. On réserve donc un minivan pour Luang Prabang en fin de matinée qui se pointe avec une heure de retard, rien d’étonnant c’est ça les joies de l’Asie !

En conclusion 🤓 : nous serions bien restés plusieurs jours à Vang Vieng car sa vallée luxuriante regorge de trésors à découvrir ☘️✨ mais la pluie nous a poussé à nous en aller. Difficile d’apprécier lorsqu’on est trempés jusqu’aux os. Il ne faut pas oublier que la mousson commence à s’installer, alors c’est le jeu, ce qui compte c’est qu’on soit réunis avec ma mère et ma sœur 💕 (et moi je compte pour du beurre ?).

Luang Prabang, nous revoilà !

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng

Guesthouse 😴 :

Nice view guesthouse : 2 dodos

Luang Prabang, Laos

Luang Prabang : Retrouvailles avec la famille

Clem les Roux Roots
Jojo les Roux Roots

ARTICLE RÉDIGÉ PAR CLEM  🖋

ARTICLE COMMENTÉ PAR JOJO
EN ITALIQUE ROUX  💬

Fais la poule tu verras tu s'ras plus cool

Nous rejoignons Luang Prabang, deuxième ville du pays 🇱🇦, le 2 mai jour de mon anniversaire 🎂.

En provenance de Thakhek, nous avons pris un bus vers Vientiane (la capitale) puis un bus de nuit pour Luang Prabang 🚍. On note plusieurs choses insolites qui se sont passées durant ce trajet 🤨 :

  1. Jojo dormit à côté d’une poule dans un carton 🐔. Du coup, il n’a pas très bien dormi suite aux agitations et braillements de la volaille (cimer la vieille pour ton poulet 😑).
  2. Le chauffeur péta régulièrement des câbles en envoyant à fond de la techno au milieu de la nuit à travers tous les hauts parleurs du bus 🎶, dont ceux directement à 20 cm de nos doux tympans 👂🏼. Très agréable comme réveil si l’objectif est de provoquer une crise cardiaque 🤬.
  3. Jojo n’en pouvant plus de la musique demanda au chauffeur de l’arrêter ✋. Ce dernier compris « stop » et arrêta le bus 2 min après au milieu de la route 🤦‍♀️. Les laotiens en profitèrent pour faire une pause pipi, dont les femmes qui s’accroupirent à 1 m de l’entrée du bus pour uriner sous mon regard absolument horrifié 😳. Non merci, je préfère risquer la cystite. Tout ça pour s’arrêter 10 minutes après pour dîner à minuit passé 🤔.
Un dîner aux chandelles

Bref, après cette nuit fort relaxante 🙄, on arrive de bonne heure à Luang Prabang et on va directement prendre un petit-déj à l’Indigo Café ☕️, pas donné du tout pour notre budget mais c’est bon.

Notre chambre récupérée on passe une journée pépère et le soir on s’offre un dîner pour mes 26 ans au Coconut Garden 🍽. Au menu : VIN 🍷❤️ (enfin du pinard), poulet au BBQ 🍗, quiche au saumon/épinard/oignons (merci mais je m’en trimballe déjà une depuis 3 mois). Un délice 😋.

Luang Prabang, Laos

Après une attaque de cafard dans notre chambre 😭, on réveille le gars qui dort dans le hall sous sa tente ⛺️ (on se demande comment vu les beuglements de Clem face à l’attaque du monstre) et on lui dit qu’on veut une chambre à l’étage au même prix que celle-ci. Non mais ho. Branle-bas de combat, la boss arrive et consent à nous la laisser pour cette nuit seulement, après il faudra payer plein pot 💰.

Colis en provenance de la France : la madre et la soeur ❤️

Le réveil sonne ⏰, on est le 3 mai, le jour où on va retrouver ma mère et ma sœur qui se joignent à nous pour les 10 prochains jours 🤩 ! Ô joie, ô bonheur !

Je suis excitée comme une puce à l’idée de les revoir car ça fait déjà plus de 3 mois que nous sommes partis de France, j’ai trop hâte 🤗.

Mais d’abord, on va prendre le petit-déj dans THE boulangerie française Le Banneton 🇫🇷 (le sens des priorités on vous dit). J’avais lu que c’était la folie furieuse, alors on se prend la totale : pain au chocolat, croissant 🥐, jus d’orange 🍊 et thé 🍵. C’est TELLEMENT bon, l’extase absolue après 3 mois d’abstinence de viennoiseries 🤤. Elles sont meilleures que dans bien des boulangeries de chez nous, dingue.

Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos

Ça y est le moment est venu de se rendre à l’aéroport pour récupérer le colis 🛩📦 ! On arrive en avance, pour une fois (oui pour Clémence c’est un véritable exploit), et je fais le pied de grue devant la porte des arrivées.

J’attends j’attends j’attends, et là ça y est je les vois, elles arrivent 🎉🎊! Je vous laisse imaginer la séquence émotion ralentie 🎬 et on se retrouve maintenant à 4.

Ma mère et ma sœur sont venues pour mon anniversaire 🎂, ça me fait vraiment plaisir qu’elles soient là et qu’elles partagent un moment de notre voyage ❤️. Et je suis ravie qu’elles puissent découvrir une partie du Laos !

On ne perd pas de temps et on rejoint l’hôtel pour poser bagages puis on se fait un prend un bon sandwhich 🥪 & smoothie 🥤 dans l’un des multiples stands le long de la rue principale.

Réunis avec la soeur et la madre !
Premiers pas en famille dans la ville de Luang Prabang

L’après-midi on part à la découverte de Luang Prabang. On se promène tranquillement et on visite le temple Wat Mai Suwannaphumaham (plus long encore). Il est très beau et bien décoré ✨, on valide. Puis on se rend tout en haut du Mont Phousi ⛰, ça grimpe doucement et il fait vraiment humide (comprendre on sue comme des cochons durant l’ascension 🐽), on commence à se faire attaquer par les mosquitoes. La vue d’en haut vaut l’effort : toute la ville s’étale sous nos yeux, nichée dans les montagnes vertes 👌🏼.

On poursuit notre découverte de la ville lorsque la pluie se met à tomber à torrent, on sort les ponchos ☔️ ! La mousson commence doucement à s’installer au Laos… J’espère que ça ira pour le reste du voyage pour ma mère et ma sœur 🤞.

Un bon dîner plus tard et il est temps de rentrer se coucher, le décalage horaire ça fatigue 💤 !

Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
La magique cascade de Kuang Si

Pour notre deuxième jour de visite à Luang Prabang on essaye de se lever tôt pour assister à la cérémonie de l’aumône des moines qu’on loupe finalement 🤭, on n’a pas réussi à émerger du lit dans les temps et il n’y a plus de moines dans les rues. Dommage 🤷🏻‍♀️. On emmène ensuite la famille prendre le petit-déjeuner… au Banneton bien sûr 😍 ! Eh oui, ça ne leur manque pas à elles les viennoiseries, mais moi j’en fais une ORGIE 🤤.

Luang Prabang, Laos

On se rend en tuk-tuk à la cascade de Kuang Si, réputée à Luang Prabang (20000 kip l’entrée). Et en effet, elle est superbe ! Nous longeons d’abord plusieurs bassins et petites chutes sur plusieurs étages 💦, l’eau bleue-verte est hypnotisante. Enfin on arrive à la cascade principale, impressionnante et imposante, la plus belle qu’on ait vue en Asie 😲. On emprunte à présent le sentier menant en haut de la cascade, c’est parti pour de la grimpette (oui oui toujours comprendre que nos aisselles sont en deuil) ! On se promène un peu dans la forêt en hauteur puis nous redescendons jusqu’aux bassins où l’on fait une petite pause rafraîchissante 👙. Je suis obligée de me mettre un pansement waterproof avant de sauter à l’eau, brûlure de guerre oblige (arrête ton cinéma). Dans l’eau des petits poissons nous mangent les pieds, c’est bizarre 🐠 !

Sur le chemin du retour, nous passons devant le sanctuaire des ours noirs asiatiques 🐻, espèce menacée qui subit mille et une souffrances suite au commerce de la bile d’ours 😔 (on vous laisse lire cet article si vous souhaitez en savoir plus). Le sanctuaire permet aux ours recueillis de vivre une vie paisible.

Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Pourquoi ce geste 🧐 ? Je ne sais plus 🤪
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Emplettes au night market

On a grand faim maintenant donc direction le Bouang, restaurant tenu par des françaises 🇫🇷, pour un déjeuner revigorant : j’opte pour ma part pour un cinnamon pork stew, un pur régal 👌🏼. On vous recommande ce resto !

Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos

L’après-midi se poursuit par la visite du très beau temple de Xieng Thong (20000 kip l’entrée) et une balade de l’autre côté de la rivière Nam Khan via le pont de bambou qu’on traverse deux fois du coup 🎍. Très sympa, sauf quand on a dû fuir l’un des temples à cause de gros chiens pas très affables 😨…

Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos

Pour la soirée, nous nous rendons au night market, évidemment 🌙 ! Le marché est grand et il y a de très belles choses. On déambule entre les stands et on achète quelques souvenirs & cadeaux. Mam et Anaïs se prennent un pantalon « éléphant » typique de l’Asie 🐘, et hop on se fait la photo du gang toutes les 3 en pantalons🤘(le gang des blaireaux) ! La suite : apéro comté ramené par maman 🧀, le rêve ultime 🙏🏼, et ensuite on se pose dans un petit resto pour dîner avant de rentrer à l’hôtel.

Demain nous prenons un minivan aux aurores pour rejoindre Vang Vieng un peu plus au sud, il vaut mieux se coucher tôt, lever prévu pour 5h du matin 🤪 !

Bien que Luang Prabang soit la deuxième ville du pays, elle est relativement petite, c’est plutôt un grand village car en effet le Laos est un pays encore relativement peu développé et très authentique. Personnellement j’ai vraiment beaucoup aimé Luang Prabang 👍🏻, c’est une ville très agréable et charmante, on s’y est bien sentis.

Nous y repasserons d’ailleurs et y connaîtrons quelques mésaventures, à lire dans un prochain article 🤓.

Luang Prabang, Laos
Luang Prabang, Laos

Guesthouse 😴
Sita Norasingh Inn : 3 dodos

Laos, boucle de Thakhek

La boucle de Thakhek en scooter : le road trip ultime !

Clem les Roux Roots
Jojo les Roux Roots

ARTICLE RÉDIGÉ PAR CLEM  🖋

ARTICLE COMMENTÉ PAR JOJO
EN ITALIQUE ROUX  💬

Préparation
de la boucle de Thakhek

La boucle de Tha - quoi ?

La boucle de Thakhek c’est quoi ? Eh ben on vous le dira pas 😬 !

Nan on déconne, la boucle de Thakhek – ou la loop – c’est un roadtrip de la mort qui tue qui se fait à scooter généralement sur 4 jours 🏍. Il y a également un autre roadtrip connu au Laos : la boucle de Paksé (ou du plateau des Boloven), réputée pour ses nombreuses et belles cascades 💦.

N’ayant pas le temps de faire les 2 (nous devons rapidement rejoindre Luang Prabang où nous retrouvent ma maman et ma sœur 🤩) nous avons opté pour celle de Thakhek qui est décrite dans la plupart des blogs comme plus intéressante.

Au Thakhek Travel Lodge tu iras

Après avoir rejoint la ville de Thakhek hier soir suite à notre voyage des plus désagréables, nous partons aujourd’hui pour faire les préparatifs de la boucle 📌.

Le premier arrêt de la journée se fait au Thakhek Travel Lodge 🏨, l’endroit où l’on peut consulter le fameux saint graal, le livre d’or de la boucle de Thakhek 📔. Celui-ci contient des conseils, astuces, bons plans, impressions de ceux qui ont déjà fait chauffer la gomme sur l’asphalte de la loop ✍️. Entre autres voici à quelles questions LE livre peut t’aider à répondre :

– moto automatique ? semi-manuelle ? full manuelle ?
– quels spots privilégier et quels spots zapper ?
– où faire étape ?
– l’équipement indispensable pour un roadtrip en scooter ?

On a mis un moment à passer en revue le livre (surtout que moi j’avais commandé un petit-déj américain 🥓 histoire de reprendre des forces), en rigolant bien par moment, on retrouve pas mal de fois le conseil « ne pas freiner à cause des papillons » intriguant mais ma foi on note 🤨 (est-ce qu’ils disent de ne pas crier aussi ? Parce que sinon tu risques d’en avaler quelques-uns !).

Il faut avouer que nous avions déjà trouvé beaucoup d’infos sur les blogs 💻, notamment celui des Bloup Trotters dont nous avons utilisé la map de la boucle durant notre roadtrip 📍.

Chez Wang Wang un scooter tu loueras

Deuxième arrêt de la journée : chez Wang Wang, le loueur de motos le plus populaire pour la boucle 🏍. Après avoir pas mal hésité et réfléchi 🤔, on choisit un semi-automatique. Disons que le manuel était direct exclu car nous ne savions vraiment pas comment le conduire 🤷🏻‍♀️, et que l’automatique que nous utilisions jusque là en Asie ne semblait pas assez performant pour la boucle et les montées.

On s’est donc résolu, un peu paniqués (parle pour toi 😬) à prendre un semi-auto. Wang Wang montre à Jojo comment ça fonctionne, et hop Jojo prend le coup direct 👏🏼 (est-ce que tu sais vraiment qui j’suis ?). On se choisit des casques qui protègent bien, pas évident car il n’y a pas beaucoup de choix et je ne trouve pas direct mon bonheur mais j’insiste et on me trouve un casque qui me convient 🙏🏼. Je tiens à ma vie les gars.

Dernier arrêt : le magasin pour acheter des masques… anti-poussière/insecte/pollution. On vous le dit, et on le répète : IN-DIS-PENS-ABLE ☝🏼!

Le soir, je m’entraîne à conduire le scoot (grâce à ma pédagogie sans faille), finalement ça passe, je suis ready !

Laos, boucle de Thakhek
Le bolide

BOUCLE DE THAKHEK JOUR 1 :
C’est parti, YIhaaaa !

Nombre d’étapes
4

Kms parcourus
113

DES GROTTES TU TE FARCIRAS

On avait lu en amont que la police était positionnée sur la route qui quitte Thakhek au départ de la boucle, pour racketter les touristes 🚔. Grâce au plan fourni par Wang Wang notre loueur, on évite tranquille les postes de polices 😏. En avant 👊🏻 !

La boucle de Thakhek est réputée pour ses nombreuses grottes, essentiellement regroupées sur…  les 20 premiers kms  ! On comptera donc beaucoup d’arrêts aujourd’hui 📍.

On part d’abord à la recherche de Xieng Liap Cave, dont l’entrée est apparemment un peu difficile à trouver. On avait lu qu’on tombait en premier sur une petite ouverture et que les gens n’arrivant pas à trouver la grande entrée s’enfonçaient à l’intérieur de la grotte sombre, de l’eau jusqu’au genoux pour remonter jusqu’à l’entrée principale 😨. Bon, on n’a pas trop compris le délire vu qu’on a trouvé direct derrière la très grande et immanquable entrée 🤔 (l’entrée doit faire trente mètres de haut, c’est un peu chaud de passer à côté). Très belle grotte mais je n’irai pas dedans. Eh oui, j’ai lu que les grottes au Laos abritent une espèce d’araignée qui a l’air des plus abonimables 🕷, donc bien sûr je prend mes distances. Elles sont belles de loin les grottes non 😌 (moi je les trouve belles aussi dedans) ?

Dans la boue tu t'étaleras

On cherche ensuite à rejoindre Tha Falang River, un endroit sympa près d’une rivière 💦, apparemment ça valait le coup d’œil d’après la bible de la loop 👀.

Et ben, on aurait mieux fait de ne pas y aller !

On s’est embourbés dans le chemin plein de gadoue pour y accéder, on a de la boue jusqu’au genoux, le scoot ne ressemble à rien 😫. Du coup on en profite à la rivière pour laver nos chaussures et chaussettes 🧦, mais on ne se baigne pas car on aime bien voir le fond avant de se jeter à l’eau 🙄… L’endroit est assez joli mais bon.

On repart et on prend garde à ne pas se resalir les chaussures mais manque de bol Jojo pose le pied à terre pour éviter de tomber avec le scoot et bam, chaussure dégueu bonjour 👋🏻 (très sympa cet aller-retour à la rivière).

Sur la route il y a tout plein de papillons blancs 🦋, les fameux dont parle le livre d’or, et en effet, on s’en prend plein la tête ! Ce n’est jamais très agréable et parfois ça fait mal (plains-toi c’est moi qui conduit).

Laos, boucle de Thakhek
Nettoyage de godasses
En barque la grotte tu visiteras

Next stop : Sa Pa Inn Cave, une petite grotte dans laquelle on descend (sous le questionnement incessant de Clem : y’a pas d’araignée ? t’es sûr ? t’as bien regardé ?) pour apercevoir un lac dont l’eau se reflète dans l’obscurité, très joli 👌🏼. Et au passage une belle araignée des cavernes, baaaaaarg 😱.

Laos, boucle de Thakhek
Laos, boucle de Thakhek

Aujourd’hui c’est journée grottes (si vous aviez pas toujours compris), donc on enchaîne avec le highlight de la journée, la grotte Tham Nang Aen qu’il est possible de visiter à pied mais aussi en barque pour s’enfoncer dans la partie de la grotte inexplorable à pied. En voyant le prix affiché pour la barque 💰, on n’hésite pas : 40000 kip – 4€ environ – pour deux, on y va !

Nous ne sommes que nous deux (revêtus d’un gilet mettant en avant notre côté aventurier) dans la petite barque qui s’enfonce sans bruit dans la grotte 🛶. On regarde en silence les formations rocheuses, parfois légèrement éclairées par une petite lumière jaune installée par les laotiens 🕯. C’est superbe 😍. 20 minutes plus tard on arrive au bout du cours d’eau et l’on entame une balade à pied pendant 45 minutes. On vous laisse voir les photos 📸, c’est vraiment beau. Puis notre guide nous emmène à une source d’eau et nous en sert une louche. On se croirait dans une cérémonie druidique c’est rigolo 🤪.

Bref, nous repartons ensuite en barque jusqu’à l’entrée de la grotte où l’on rejoint le reste des visiteurs et on poursuit la visite à pied 👣. L’ambiance est différente car la grotte est éclairée de spots lumineux qui changent de couleurs, mais d’un côté ça fait des jeux de lumières, c’est sympa.

On déjeune sur place et on commence vraiment à rouler 🛵 : jusqu’ici les grottes étaient espacées de peu de km. On en avale 100 jusqu’au village de Thalang où l’on passe la nuit à Phosy guesthouse 🌙, dans un petit bungalow mignon devant une rivière. Un peu en panique d’insectes, je n’en verrai heureusement pas (le lecteur est rassuré Clem).

Laos, boucle de Thakhek
Capitaine Jojo !
Laos, boucle de Thakhek
Notre petite barque
Laos, boucle de Thakhek
Laos, boucle de Thakhek
Laos, boucle de Thakhek
Laos, boucle de Thakhek
Notre bungalow

Boucle de Thakhek Jour 2 : 
Un défilé de paysages époustouflants

Nombre d’étapes
3

Kms parcourus
114

Au lever du soleil tu assisteras

Aujourd’hui, on se lève à l’aube pour assister au sunrise ☀️. Le spot est prometteur sur la berge en face de la Nam Teun River.

Les premières couleurs apparaissent, un timide rose pâle qui prend doucement des teintes flambantes, la tranquillité de ce beau tableau parfois perturbée par une barque de pêcheur qui fend les eaux. Un arbre mort ajoute un charme à ce spectacle de la nature. Le rosé se mue en un bel orange dont les nuages ondulent et modulent la couleur, la rendant vivante.

Laos, boucle de Thakhek

Il n’y a pas un bruit, tout n’est que sérénité. Le bleu du ciel comment à se détacher alors que le soleil pointe le bout de son nez à l ‘horizon, d’abord doucement, puis il se hâte, pressé de baigner le monde de lumière. Il s’échappe des montagnes et s’envole vers le zénith, marquant d’un sillon jaune vif la rivière devant nous. Il est de plus en plus difficile de l’observer sans plisser les yeux, il cherche, rougissant, à se dérober aux regards en brillant de mille feux, humble de nous offrir sa lumière (et la foule se lève afin d’applaudir vaillamment cette élocution littéraire 👏🏼).

Ou alors c’est juste un gros vaniteux qui sait qu’on peut pas vivre sans lui et s’la raconte :  « vous ne méritez pas de me regarder, pauvres créatures inutiles 😈 ».

Ben oui, vous avez pas cru que j’allais écrire comme ça tout le reste de l’article non 😏 ?

Reprenons : après ce super sunrise qu’on a beaucoup apprécié vous vous en doutez ❤️, on se dirige à quelques mètres de là pour prendre le petit-déj – ENFIN – dans un resto réputé pour…. ses pains au chocolat et croissants 🤤 ! Un vrai régal, ça fait un bien fou car j’étais grave en manque de viennoiseries (vous l’aurez compris depuis le temps, la bouffe et Clémence, une histoire d’amour sans fin).

Laos, boucle de Thakhek
Le plus beau lever de soleil de notre tour du monde...
Laos, boucle de Thakhek
... sans aucun doute !
Mal au croupion tu auras

Bien calés et ravis (comprendre, bien lourds et comateux), on prend la route avec notre scoot car on a pas mal de kms à faire aujourd’hui 🏍, avec des paysages qui s’annoncent grandioses. La route est dès le départ superbe car nous traversons la rivière qui est ponctuée d’îlots de terre ; nous observons en roulant les arbres morts qui sortent de l’eau 👀. Nous ne devons toutefois pas être à la meilleure saison car il n’y a pas assez d’eau, censée monter jusqu’au début du blanc des arbres comme on avait pu voir sur les photos. Mais ça reste très beau à voir 😊.

Laos, boucle de Thakhek
Laos, boucle de Thakhek
Laos, boucle de Thakhek

Puis plus loin on observe des bouddhas (pas des boudins hein) incrustés dans la roche, original. On traverse des villages, on croise des animaux sur la route : des cochons 🐖, des vaches 🐄, des poules 🐔, des buffles 🐃 … C’est vallonné, nous sommes entourés de monts karstiques, c’est magnifique 🤩.

La route défile et il faut dire que le scooter, ça fait mal au c*l 😵 ! On change régulièrement de conducteur car perso j’ai moins mal au popotin en conduisant.

Laos, boucle de Thakhek
Laos, boucle de Thakhek
Laos, boucle de Thakhek
Dragon cave tu exploreras

Un petit arrêt au joli temple très décoré de Lak Sao ✨, puis nous roulons jusqu’à Dragon Cave – 70 km depuis Thalang. Nous n’avions pas du tout prévu de faire cette grotte car nous n’avions pas lu beaucoup de choses à ce sujet, mais nous décidons de nous arrêter car c’est sur la route 🤷🏻‍♀️. On paye l’entrée, peu cher – heureusement car nous n’y serions peut-être pas allés et cela aurait été bien dommage -, et à nous la grotte !

On entre et rien d’extraordinaire, puis nous devons marcher penchés pendant une vingtaine de mètres pour passer sous un mur de roche légèrement éclairé 🕯, et enfin nous débouchons sur une grande grotte ! On peut grimper des deux côtés, il y a de belles formations et encore des jeux de lumières, c’est dingue.

On prend des photos, évidemment, et on explore la grotte 🔦. On y passe un très bon moment et on reprend la route direction les Cool Springs à 16km de là.

Laos, boucle de Thakhek
Temple de Lak Sao
Laos, boucle de Thakhek
Y'a plus de respect
Laos, boucle de Thakhek
Laos, boucle de Thakhek
Monts karstiques
LA PLUIE EN PLEINE FACE TU TE PRENDRAS

Le temps est devenu capricieux et menaçant ☁️ mais on souhaite quand même se rendre aux Cool Springs notamment car la route pour y accéder est impressionnante : une route rouge plate avec des monts karstiques au loin.

Cool Springs nous aura déçu en tout cas. En effet le Laos se développe et pas mal de lieux jusque là sauvages sont aménagés pour les touristes laotiens et étrangers et deviennent donc payants et bondés 😖.
Lorsqu’on arrive sur le parking, on fait comprendre au gardien qu’on souhaite juste jeter un coup d’œil 👀 et ne pas rester plus de 5 minutes. D’autant qu’on n’a pas du tout envie de se baigner étant donné qu’il va pleuvoir dans pas longtemps. On doit insister et l’ignorer malgré ses protestations : hors de question qu’on paye pour moins de 5 minutes 🙅‍♀️. On se dirige vers la piscine naturelle, d’un beau bleu, clic clac la photo, il commence à pleuvoir 🌧, on repart. Ce lieu devait être très sympa avant, lorsqu’il n’y avait que peu de personnes y allant. Il est vrai que dès qu’un lieu est aménagé il est souvent pris d’assaut par les touristes asiatiques et ce n’est en général pas des plus agréables selon nous.

Le scooter enfourché, on rejoint notre guesthouse Sanhak. Ce n’est pas de tout repos : on se fait complètement rincer 💦 ! Il y a du monde ce soir là, beaucoup de groupes de backpackers qui font la route à moto. On dîne et on se couche, le scoot ça fatigue 😴 !

Laos, boucle de Thakhek
Laos, boucle de Thakhek
Laos, boucle de Thakhek

Boucle de Thakhek Jour 3 : 
on s’aventure dans la grotte de Kong lor

Nombre d’étapes
2

Kms parcourus
85

Avec le pot d'échappement tu te crâmeras

Aujourd’hui c’est LE jour où on visite la grotte de Konglor, le moment phare de la boucle de Thakhek, l’un des sites les plus impressionnants du Laos 🇱🇦 et l’une des grottes les plus grandes du monde 😲. Traversée par une rivière, Kong Lor mesure 7,5km de long et se visite en barque motorisée 🛶 (sinon ça ferait un peu long quand même).

Pour rejoindre le site nous roulons dans une vallée entourée de part et d’autres de falaises karstiques, en traversant plusieurs villages et en croisant plein de buffles 🐃. Les paysages sont grandioses.

On est parti tôt de notre guesthouse et on prévoit de prendre le petit-déj juste avant la grotte dans l’un des villages. On quitte donc la route goudronnée pour prendre une petite route de terre mais elle n’est pas en très bon état dû à la pluie la veille ☔️. Jojo est au guidon 🛵, devant nous une grande flaque, on risque de finir plein de boue comme le premier jour, je propose donc à Jojo de descendre du scoot pour que ça soit plus facile, il me dit que non ça va aller. Alright honey 🤞. On s’élance et… on tombe. Pas totalement car Jojo a mis sa jambe à temps mais je me suis cramée la cheville au passage (y’avait trop de poids sur le scooter aussi…). Zut, crotte, flûte 😤. On s’arrête juste après prendre le petit-déj et on observe la cloque de ma brûlure se former. Chouette ça va être pratique pour aller dans l’eau 🙄.

Buffalos ❤️
Dans les ténébres tu t'enfonceras

42 kms après notre départ de la guesthouse nous arrivons à Kong Lor. C’est vrai que rien que le nom en impose 🦍. On paye quand même 13€ à deux 💶, ce qui n’est pas donné au Laos et on embarque 🛶 : nous sommes trois touristes et le guide. On s’enfonce dans les profondeurs obscures de la grotte, c’est flippant mais excitant. La seule source de lumière est nos frontales prêtées à l’entrée qui dessine les roches 🔦.

Nous faisons un arrêt où nous marchons pendant 5 minutes à travers la grotte, observant les formations et aussi un abominable scolopendre GÉANT 😱 (combien le bestio 2-3 mètres Clem ?). Dieu merci je n’ai vu que sa tête qui était déjà obèse, je suis un peu moins excitée d’être là. Puis juste après je croise un criquet mutant 🦗 (un truc avoisinant le quintal toujours d’après Clem). Voilà c’est bon je ne suis plus rassurée du tout, j’ai envie de sortir de là 😰. On remonte dans la barque, en chassant au passage une petite araignée – petite il faut vraiment avouer mais quand même.

La traversée dans les ténèbres se poursuit jusqu’à ce qu’on ressorte de l’autre côté de la grotte. On accoste un peu plus loin et là on se fait un peu chier car il y a une buvette et c’est tout 🤷🏻‍♀️. Rien à faire, si on peut louer un VTT de compet et partir faire de la route en VTT 🚴‍♂️ mais c’est pas vraiment le plan là tout de suite. Du coup on prend une boisson 🥤, on rencontre un irlandais 🇮🇪, on papote, il se met à pleuvoir 💧. Un moment après le guide nous fait signe, c’est l’heure de repartir. On refait tout le chemin à l’envers, c’est un peu angoissant d’être dans le noir complet surtout quand on sait les atroces bébêtes qui s’y cachent (non c’est plutôt cool de traverser la grotte à balle sur une barque qui fend l’eau, on a l’impression de voler dans l’espace 🚀).

Laos, boucle de Thakhek
Notre barque carosse nous attend
Laos, boucle de Thakhek
Laos, boucle de Thakhek
DEVANT LA LIMESTONE FOREST TU T'émerveilleras

Nous voilà sur la route du retour 🏍, on remonte les 42 km et on fait un arrêt à un joli point de vue sur la Limestone Forest 🌳 : un paysage tout simplement incroyable sur des formations calcaires, une merveille géologique. On s’amuse à se prendre en photos et en vidéos 📹 (on galère grave plutôt), puis on rejoint la même guesthouse qu’hier. On passe une soirée sympa à jouer aux cartes ♥️♠️♦️♣️ avec un groupe de différentes nationalités (et j’irais chercher durant la soirée une crème pour la brûlure de Clem, une virée très sympa à essayer de se faire comprendre par les locaux 💬).

Boucle de Thakhek Jour 4 : 
Un défilé de paysages époustouflants

Nombre d’étapes
1

Kms parcourus
114

Le déluge tu affronteras

Dernier jour de notre boucle 📆. Rien de très intéressant à voir sur la fin de ce roadtrip, certains riders (oui parce que le 4ème jour tu n’es plus un conducteur de scooter semi-automatique, tu es un rider 😂) préfèrent revenir sur leurs pas pour voir à nouveau les beaux paysages plutôt que d’emprunter « l’autoroute », cette route droite ennuyeuse 🛣. Pas nous, car il y a quand même beaucoup plus de km à faire pour rentrer et nous devons arriver à Luang Prabang rapidement pour accueillir ma maman et ma sœur 🤩 !

Dès le départ il fait un vrai temps de chien 🌧. Il pleut et la route est montagneuse, ça grimpe pas mal donc on roule lentement dans les virages (l’expérience du rider tu comprends). On croise pas mal de camions, dont un dans le fossé 🚛 !

Laos, boucle de Thakhek
La vitesse tu expérimenteras

Nous arrivons à la ville de Vieng Kham à partir de laquelle commence l’autoroute, tout droit jusqu’à Thakhek. Un avant-goût de l’Australie 🇦🇺…

On s’amuse à tirer des pointes, je roule jusqu’à 85km/h c’est la folieeeee, youhouuuuuu 🤪 (non le rider ne fait pas youhouuuuu mais ça rend mieux écrit comme ça) et on s’arrête aussi à Blue Lagoon qui nous vaut un gros gros détour sur de la piste🔹.

L’endroit est évidemment devenu récemment payant, on s’obstine à dire au gars qu’on ne veut pas payer 🙅‍♀️ car on va encore une fois juste regarder et non pas y passer l’aprem comme font la plupart des touristes asiats. On lui dit donc non (un petit salut de la main, hé salut, nous on va se garer), et on va voir Blue Lagoon : un lac d’un bleu éclatant. On n’a pas spécialement envie de se baigner, j’avoue ne pas me souvenir pourquoi, donc on continue notre chemin.

Et hop, nous revoilà à Thakhek ! On profite du reste de l’après-midi pour faire une machine, rendre notre scooter chez Wang Wang et se reposer à la guesthouse.

En bilan, on a vraiment adoré cette boucle à scooter, la première de toute notre vie. Les paysages étaient splendides, et même si on a eu mal aux fesses et pas mal de pluie, on a passé 4 jours géniaux ❤️. Les grottes sont très belles, et étonnamment notre préférée n’était pas Kong Lor. C’était certes impressionnant et dingue d’être dans le noir complet en traversant la grotte en bateau mais au final on n’a pas vu grand-chose de la grotte. C’est pour ça qu’on a préféré Dragon Cave ou Tham Nang Aen au début.

Laos, boucle de Thakhek

Guesthouses 😴 :

Xaycharoan guesthouse : 3 dodos
Phosy guesthouse : 1 dodo
Sanhak guesthouse : 2 dodos

Laos

Un trajet bien arrosé

Clem les Roux Roots
Jojo les Roux Roots

ARTICLE RÉDIGÉ PAR CLEM  🖋

ARTICLE COMMENTÉ PAR JOJO
EN ITALIQUE ROUX  💬

Objectif Thakhek

On vous rassure le trajet ne fut pas arrosé pour nous 🙄.

On vous explique : on rejoint Thakhek notre deuxième destination au Laos depuis les 4000 îles en bus 🚌, comme d’habitude, via un premier bus au top jusqu’à Paksé puis dans un 2ème bus jusqu’à Thakhek. Sauf que dans ce 2ème bus plutôt cra-cra (rien de très surprenant non plus), on se retrouve assis derrière deux bonhommes laotiens 👨, la trentaine environ – dur de savoir avec les asiats 🤷🏻‍♀️.

Au début, on ne se doute de rien, nous pauvres victimes 😔, on lit, on essaye de dormir 💤, on regarde le paysage et puis bien vite, on se rend compte que devant ça parle fort, très fort, TROP fort 🗣. Ça commence à nous pomper doucement l’air, mais bon personne d’autre ne dit rien, on avoue ne pas vraiment oser à leur demander de se taire . Et dire que notre trajet dure 7h…

Bus +bière + laotien = God help us all

Et vas-y que ça gueule 🗯, ça rit aux éclats, chacun une bière à la main 🍺, on en a marre 😠. Puis, on commence aussi à réaliser qu’à chaque arrêt du bus – c’est-à-dire environ 1236 arrêts pour charger/décharger/acheter des trucs/onsaitpastropourquoienfait – et bien on capte qu’ils se réapprovisionnent en binouze (on notera ici une organisation sans faille). Un p’tit billet 💴 et voilà qu’ils se retrouvent un sac en plastique plein de bières fraîches à la main 🍻 (le tout sans descendre du bus 👏🏼).

En outre ils s’empiffrent de divers mets qu’ils avalent goulument telles des brochettes de poulet 🍗 dont ils déposent les restes dans le filet du siège avant. Puis ils s’essuient leurs gros doigts dégueu sur les rideaux du bus 😱, je regarde horrifiée le rideau à côté de moi et fait donc extrêmement attention à ne pas le toucher (du coup le mélange de couleur beige marron ce n’est pas d’origine 🤔 ?). J’essaie aussi d’éviter les mains crasseuses du gars devant moi qui prend un malin plaisir à les mettre derrière sa tête, soit devant la mienne, je vais vomir 🤢 (ne lui donne pas des idées).

Se préparer pour le pire

Ça continue comme ça pendant un moment, évidemment plus le nombre de cadavres de bières augmente 🍺, plus leur attitude devient chiante 😤. On tente un moment de leur demander de parler moins fort, ça marche pendant environ 10 secondes trente (le temps d’attention d’un laotien bourré), puis le spectacle reprend 👎. On est choqués que personne ne dise rien, pas même le conducteur alors que clairement on n’entend qu’eux au milieu des autres passagers qui ne font pas un bruit 📣, et que ça se voit qu’ils sont complètement torchés.

Enfin, le gars devant moi se sent de moins en moins bien, et on devine qu’il n’est pas loin de vomir 🤢. Etant donné que la fenêtre est ouverte je commence un peu à m’inquiéter de tout me prendre en pleine tronche 😨. Nos oreilles sont doucement bercées par ce qu’il semble être des chansons paillardes hurlées à tue-tête, quelle douce mélodie 🎶. Bon, pas la peine de tergiverser 10 mille ans, en effet le gars finit par dégobiller par la fenêtre du bus 🤮 (je t’avais dit de ne pas lui donner des idées 👆🏻), et je me réfugie le plus possible vers Jojo, miracle, rien ne m’atteint 👊🏻. C’est un charmant spectacle, j’en redemande 🤪 !

Le gars semble un peu fatigué et essuie sa bouche pleine de vomit sur son mouchoir en tissu, qui avec le vent, menace grandement de s’envoler vers moi 🤧. Sentant le danger imminent, je profite d’une place qui se libère dans le bus pour m’échapper (euh et moi du coup je reste en zone de guerre c’est ça ?). Et ben j’ai bien fait, le mouchoir atterrit exactement là où j’étais 🙀 ! Une deuxième place se libérant (la place du héros), Jojo me rejoint.

Le peu de trajet qui nous reste se déroule donc de façon un peu plus calme. Disons que nous sommes moins stressés de nous prendre une gerbe de vomissure dans la face ✌🏼.

On se sentait obligés de faire un article sur cette anecdocte des plus plaisantes ❤️. Dans la prochaine publication nous viendrons enfin dans le vif du sujet : le boucle de Thakhek, c’est pour bientôt 😉 !

Laos, les 4000 îles

L’art du hamac aux 4000 îles

Jojo les Roux Roots
Clem les Roux Roots

ARTICLE RÉDIGÉ PAR JOJO  🖋

ARTICLE COMMENTÉ PAR CLEM
EN ITALIQUE ROUX  💬

Traversée du No Man’s Land entre Thaïlande et Laos

Après avoir roulé toute la nuit en bus depuis Bangkok nous arrivons à la frontière du Laos 🇱🇦 (on aurait pu mater l’Age de glace peinard, incroyable mais vrai à disposition dans le bus, mais comme on n’est pas encore bilingue thaï on s’est abstenus 🤪). On traverse le No man’s land à pied, on paye nos visas 60 US$ 🛂 et on remonte dans le bus côté Laos. Etrange mais efficace 👊🏻.

Nous arrivons dans la ville de Paksé, la chaleur y est écrasante 🔥. Clem comme à son habitude sue à grosses gouttes 💦 et manque de s’écrouler selon ses dires (tout à fait). Bref, nous trouvons rapidement l’hôtel que nous avions repéré, on dépose les sacs, et on prend direct une douche pour se rafraîchir 🚿 (priorité n°1 pour survivre).

Les 4000 îles, et pourquoi pas 1 million ?

Dès le lendemain c’est reparti pour une session bus, direction les 4000 îles 🏝, tout au sud du Laos.

Enfin c’est un peu plus compliqué que ça évidement. En gros c’est plutôt 3h de minivan 🚐, petite marche d’1 kilomètre avec les sacs pour rejoindre l’embarcadère (je vous laisse imaginer l’état des aisselles sous plus de 30 degrés 🤢), 30 minutes de longtail boat 🚤 pour enfin arriver sur l’île de Don Khon. C’est reparti pour rejoindre notre guesthouse et nous voilà enfin dans notre chambre où nous nous déposons avec une grande légèreté (comprendre tel un cachalot s’échouant sur la plage 🐋). Et oui, si vous vous posez la question, direction la douche histoire de se rafraichir (of course, la douche ta meilleure amie).

Si vous vous posez la question, les 4000 îles c’est un archipel fluvial situé dans le Mekong qui compte plusieurs centaines de petites îles/îlots 🏝, après pas sûr qu’il y en ait 4000 … ma foi ! L’île principale s’appelle Don Det, mais nous avons préféré opter pour sa petite sœur, Don Khone, plus calme et plus petite ☯️.

Nous passons l’après-midi à se reposer et programmer les prochains jours. L’île est vraiment reposante, il n’y a pas grand monde et les Laotiens sont particulièrement relax, c’est parfait pour nous 👌🏼. On a un joli petit bungalow avec un hamac sur la terrasse, on est au top. Ici le hamac est roi 👑.

Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Kayaking time !

Aujourd’hui on est partis pour faire une excursion en kayak 🚣‍♀️ (et on pagaie on pagaie, mais où t’as mis ta pagaie…😬). On va pouvoir explorer les environs au sein d’un groupe, guidés par un local.
Au petit matin on embarque sur un bateau à moteur pour rejoindre l’île principale de Don Det. On prend un petit-déj 🥞 pour le plus grand plaisir de Clem (bah encore heureux c’était compris dans le prix !).
Le groupe au complet, le guide nous donne nos gilets et pagaies et hop directement dans l’eau, il nous dit juste de l’attendre un peu plus loin. Ok, pas plus d’explications que ça, heureusement qu’on a déjà fait du kayak mais bon, ça ne choque personne apparemment 🤨, relax Max (ça va faut pas non plus avoir bac+3 pour kayaker).

On est un groupe de 5 kayaks double et nous voilà à la file indienne (indienne, indienne, indienneuh 🎶) à descendre la rivière dans le sens du courant (ça va aller pour tes petits bras Clem 🤣 ?), 20 minutes plus tard le kayak devant nous monte sur un rocher posé là au milieu d’un petit rapide et fini par se retourner 😲 ! Plus de peur que de mal, les deux gars restent agrippés à leur embarcation, la remettent dans le bon sens et remontent dessus ✌🏼. Le guide était loin devant en train d’ouvrir la marche. Un peu plus tard, un petit arrêt histoire de vider les kayaks pleins de flotte 💧et c’est reparti, cool Raoul.

Avant le déjeuner, on s’arrête et on traverse la végétation afin d’accéder à une grande cascade 🏞, la force de l’eau y est impressionnante, c’est plus le bordel qu’une grande et longue cascade toute droite mais ça vaut le détour 🤩. À notre retour le déjeuner est prêt, ça tombe bien, on a les crocs (sans déconner, j’ai faim depuis au moins 1h, pas trop tôt ). Au menu, brochette de poulet, riz cantonnais, oeuf, fruit frais 🥢. On goûte aussi à un met laotien proposé par Apple, une laotienne qui fait l’excursion avec ses amies 👯‍♀️, pas mal !

Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Session observation des dauphins

Le ventre bien rempli, on remonte sur nos kayaks 🚣‍♀️. Un peu plus tard on s’arrête, on charge tous les kayaks dans un camion et on grimpe à l’arrière 🚚, direction la frontière avec le Cambodge 🇰🇭. En effet c’est dans ce coin que l’on peut observer les derniers dauphins de l’Irrawaddy du Laos 🐬. Il ne reste qu’un seul couple avec un bébé. Les autres dauphins sont tous descendus vers le Cambodge, de plus les dauphins de l’Irrawaddy sont malheureusement une espèce menacée 😔. On prend un nouveau bateau à moteur pour rejoindre the spot. Une fois arrivés on grimpe en haut d’une dune et on observe 👀. Cinq minutes plus tard les voilà, pile devant nous à une cinquantaine de mètres 😁. Ils ne ressemblent pas à notre poto Flipper le dauphin, ils ont en fait une tête écrasée 🔨 (moins sexy quoi).

Il est temps de repartir et sur le chemin du retour tout l’équipage s’adonne à une bataille d’eau 💧. Il fait tellement chaud qu’on rigole bien, ça nous rappelle Songkran 🇹🇭. De retour au camion certains demandent si on peut monter sur le toit pour faire le trajet retour. Bob le chauffeur nous lance sans l’ombre d’une hésitation : “Pas de soucis les gars, éclatez-vous, montez dessus, j’essaierai d’éviter les branches histoire de pas vous tuer”. Ok Bobby, on fait comme ça 😬. Tout le groupe grimpe donc sur le toit du camion et roule ma poule jusqu’à l’embarcadère située à une vingtaine de minutes de route. Après avoir frôlé la mort durant le moment d’absence de Bob le chauffeur, nous revoilà quasiment au point de départ. Une petite demi-heure de kayak et un petit coup de longtail boat plus tard nous revoilà au bercail. Une belle journée qui s’achève ☺️.

Laos, les 4000 îles
La fine équipe 🙂
Laos, les 4000 îles
Le vélo… c’est rigolo !

Le jour suivant, après avoir loué nos vélos pour 2 euros la journée, on décide d’explorer l’île 🚲. Sur la route, Clem se prend pour une pro du vélo et me demande de la filmer. C’était sans compter une chute grandiose, totalement pas prévue au montage, une pépite 👌🏼 (sans commentaires 😑).

Comme je suis sympa, je vous propose de revoir en vidéo ce petit bijou (à visionner sans modération 😂) :

Laos, les 4000 îles
Après la chute... le smile Colgate, tout va bien !

Après cet épisode cocasse, nous arrivons à la cascade Liphi. Celle-ci est immense et très belle ✨. Clem prend un milliard de photos 📸. Juste à côté se trouvent des buffles se rafraichissant sous l’oeil hagard de Clem 🐃  (ils m’auront pas deux fois ces buffalos 😤). On profite de toute cette eau pour se baigner 🏊‍♂️, ça fait du bien. À l’entrée du parc menant à la cascade il y a un petit lac avec une tyrolienne. En gros il y a deux arbres 🌳. L’un au bord du lac, l’autre au milieu. On monte sur la plateforme du premier, on rejoint le deuxième en s’agrippant à une corde qui ne dispose d’aucun système de sécurité histoire de faire monter la pression 🤭. Une fois au deuxième on récupère la tyrolienne, on s’élance puis au milieu de la descente on lâche prise pour atterrir dans l’eau. Facile non ? Je vous épargne les cris de truie égorgée lorsque Clem s’est adonnée à cette expérience 🐽, mais c’était bien cool, rafraichissant, intense et gratuit (ouais ben qui c’est qui a dû chauffer le vieux pour faire la tyrolienne en attendant ? C’est bibi !).

Laos, les 4000 îles

On décide de finir le tour de l’île par l’autre côté histoire de faire une boucle 🚴‍♂️. On passe un village des plus spartiates et on continue le chemin. Celui-ci devient de plus en plus étroit et s’enfonce dans la forêt 🌲, c’est là qu’on arrive à un pont, à moitié effondré : impossible de passer mais je trouve un chemin en contre-bas (bien joué le poulet 🐔). On continue et 5 minutes plus tard on est en face d’un nouveau pont, effondré également (pas d’bol Popaul). Bon ben y’a plus qu’à faire demi-tour (bien vu le ventru)Plusieurs centaines de coups de pédale plus tard nous voilà en haut de l’île, on traverse quelques regroupements d’habitations, plusieurs familles vivent ici, recluses du monde, avec le minimum. Ça fait réfléchir. Sur le chemin du retour on assiste à un coucher de soleil dont les couleurs paraissent irréelles 🌅, c’est merveilleux 😍  (ce rêve bleeeeeeeu).

Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Ça va être compliqué de passer...
Laos, les 4000 îles
Y'a plus qu'à faire demi-tour !
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Un repas d’anniversaire qui fait du bien

Le lendemain on décide de fêter mon anniversaire 🎊🎉. On est le 24 avril, un jour avant, mais c’est plus simple ainsi 🤷‍♂️. Entre deux siestes dans le hamac, on fait péter le resto chez Fred et Léa, un français venu s’installer ici. On lâche 18 euros pour le menu entrée – plat – dessert 🍽 mais on n’a pas tous les jours 30 ans (eh oui, on ne bascule pas tous les jours du côté des fossiles 😈). Ainsi en entrée gaspacho et velouté de potiron au lait de coco 🥥, en plat délice de poulet mariné au lait de coco et à la mangue et côte de porc marinée et enfin en dessert yaourt maison et salade de fruits 🍉. Ça fait vraiment du bien d’avoir un menu qui change de d’habitude (MERCI MON DIEU 🙏🏼).

Dans l’après-midi on prend nos billets pour Thakek, oui demain c’est mon anniversaire et on va rouler toute la journée (pauvre chou), ce sera accompagné de nombreuses péripéties mais ça, ce sera pour le prochain article ✒️ (le roi du suspens 🤴).

Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles
Laos, les 4000 îles

Guesthouses 😴

Nang Noi guesthouse : 1 dodo
Nongsak guesthouse bungalow : 4 dodos