Katmandou

Katmandou : faire le plein pour le trek

Jojo les Roux Roots
Clem les Roux Roots

ARTICLE RÉDIGÉ PAR JOJO  🖋

ARTICLE COMMENTÉ PAR CLEM
EN ITALIQUE ROUX  💬

Les Roux Roots débarquent au Népal !

Ron…pschitt…ron…pschitt 😴. Il est minuit et on essaie de dormir dans l’aéroport de Bangkok avant de prendre notre vol pour le Népal🇳🇵(excitation). La nuit se passe tant bien que mal et finalement notre départ arrive, Népal tiens-toi bien les Roux Roots arrivent 🤪 !

Ça y est on est dans l’avion ✈️, sincèrement on a un peu la pression car il y a deux jours un avion s’est crashé à l’aéroport de Katmandou 😱. C’est le pire accident depuis 20 ans, TOUT VA BIEN. Du coup après notre escale en Inde, on croise les doigts 🤞. Le vol passe vite, l’avion amorce la descente, sort le train d’atterrissage et là, iiiimppeccaaable. On a un peu serré les fesses en s’échangeant des regards inquiets 👀, mais tout s’est bien déroulé (sinon on ne serait pas là pour écrire l’article 💩).

Le Népal est le pays le plus pauvre que nous visitons et c’est vrai qu’une fois arrivés à l’aéroport de Katmandou, ce n’est pas la folie folie (on a vu plus dingue comme aéroport #qatar). On passe plus d’une heure à faire notre visa on arrival 🛂. Il est possible de faire la demande en avance et payer une fois sur place – chose qu’on n’a pas faite, comme 90% des personnes de l’avion.

Le plan pour la suite est simple : retirer de l’argent 💰, rejoindre notre hôtel super bien noté sur booking 🏨, dormir 💤 et le lendemain faire toutes les démarches pour pouvoir partir dans les Annapurnas 🏔 (petit teaser).

"Small country, small taxi"

En galérant pour trouver un distributeur dans l’aéroport de la capitale du pays on fait la connaissance de Alicia et Juan Carlos, deux colombiens 🇨🇴 avec qui le courant passe et qu’on croisera plusieurs fois durant notre séjour au Népal, une forme de destinée (pratique pour dérouiller son espagnol #zuber 😂).

Une fois les sousous dans la popoche 💸, on décide de prendre un taxi tous les quatre. On sort de l’aéroport histoire de ne pas se faire arnaquer (ouais on devient des pro de l’anti-magouille 💪🏼). Un chauffeur de taxi nous aborde, on négocie et on accepte. Il nous amène à sa voiture, et là, comment vous dire 😲, on ne s’attendait pas vraiment à ça. Notre chauffeur est très drôle, il parle un anglais un peu chelou mais il fait pas mal de blagues et c’est lui qui, je pense, a bien résumé notre surprise en découvrant son taxi 🚕 (c’est son anglais pas le nôtre, on décharge notre responsabilité) :

 » You come from big country so you have big taxi, here it’s small country so we have small taxi « 

On est mort de rire 😂, en gros c’est un genre de R5 (la voiture préférée de Jean-Pierre tunning pour les connaisseurs) dans laquelle on va monter à 5 avec nos gros sacs 🎒, énorme (non justement !).

Autant vous dire que Katmandou c’est bien le bordel, peut-être est-ce dû au précédent tremblement de terre mais seulement la moitié des routes sont goudronnées et la circulation est chaotique ☠️. Mais bon je blague avec le chauffeur, il a une pêche et un optimisme sidérant, sympa comme première rencontre népalaise 🤝.

Katmandou au Népal
Katmandou au Népal
Notre hôtel 5 étoiles

Le taxi nous dépose proche de notre hôtel situé en plein coeur du quartier touristique Thamel. L’hôtel est situé dans une petite ruelle piétonne où il y a plein d’enseignes. On fait notre check-in et on nous dit qu’en fait notre chambre se trouve dans un autre hôtel situé à 10 mètres 🤨 (mais c’est le même hôtel, hein, soi-disant…). On nous donne les clés 🔑, et là, c’est un peu la désillusion (complètement carrément même). La chambre est toute petite (miniscule), les draps sont sales (à vomir 🤮), la salle de bain est dégueu et pas entièrement finie (la moitié est en agglo). On est un peu fatigué du trajet et du coup ce n’est pas hyper cool (c’est la misère oui). On n’a pas vraiment le choix, on doit passer la nuit ici. Je ne comprends pas pourquoi l’hôtel est si bien noté sur booking…

Le lendemain je vais péter un câble auprès du proprio 😡. En gros le mec nous a relogé chez ses potes car il fait faire des travaux dans son propre hôtel 👏🏼. Donc je lui explique que je veux une chambre dans son hôtel, qui correspond à ma réservation, et que je veux un truc propre. Finalement on change donc de chambre, celle qu’on récupère est un peu plus potable, Clem reprend des couleurs, je suis un héros 💪🏼 (n’en rajoute pas trop non plus hein).

Mission paperasse

Le déménagement effectué (oui oui avec les affaires de Clem c’est un déménagement 🤭), direction le centre administratif afin d’obtenir notre permis de trek. On fait le trajet à pied pour découvrir Katmandou. C’est bruyant, il y a du monde de partout !

Une fois arrivés on commence les démarches car pour pouvoir faire un trek dans les Annapurnas ⛰ il te faut deux choses.

La minute professeur Jojo 👨🏼‍🏫 :

  • La TIM’S card, qui correspond à la carte du trekkeur. Avec cette carte tu auras l’air d’un vrai trekkeur, les autorités sauront ce que tu projettes de faire, quelles sont tes différentes étapes de trek, etc 📍. Du coup si jamais il y a un tremblement de terre ou autre catastrophe naturelle, les secours peuvent venir te chercher sous les éboulis ou te déterrer d’une coulée de boue, génial 🤗.
  • Le droit d’entrée des Annapurnas, étant inscrit comme parc naturel protégé 🌲, tu dois payer pour y rentrer et contribuer à sa préservation (vive la nature).
Permis de trek dans les Annapurna au Népal

Autant pour la TIM’S card on peut émettre quelques doutes sur son utilité 🤔 : même s’il est vrai qu’on nous l’a demandée lors de notre entrée dans les Annapurnas, après plus rien ! Où sont passés les fameux checkpoints 🤷🏻‍♀️ ? Donc s’il arrivait quelque chose, dégun pouvait savoir où on était exactement 😮 (sauf les gens avec qui on pouvait être évidemment).

Par contre pour le droit d’entrée dans les Annapurnas, là je dit oui ✅ ! Ce n’est pas donné, certes, mais le Népal a quand même compris qu’il doit préserver ce lieu exceptionnel et faire en sorte qu’il le reste ❤️. Ce qui à mon sens peut être très différent dans d’autres pays qu’on a visité où l’exploitation d’un lieu à des fins touristes peut avoir un impact catastrophique sur l’environnement 😔.

La Team North Fake

Durant ces démarches on rencontre Mathieu et Ozan, un français 🇫🇷 et un néerlandais 🇳🇱. On passera le reste de la journée avec nos nouveaux copains 🐽.

Une fois nos cartes et autorisations en poche, il commence à faire faim (faaaaaaaaaim). Ozan nous dégotte un petit resto typique (entendez par là brut de chez brut made in Népal 👌🏼). On mange une espèce de tambouille avec des naans (genre de pain 🍞). C’était pas mal, un peu épicé 🌶, mais vraiment pas cher.

L’après midi, shopping 🤩 ! On doit faire des provisions pour le trek (tout est plus cher en montagne 💰) et on doit également s’équiper. On discute beaucoup avec Mathieu et Ozan 💬, dommage que nous ne prévoyons pas de faire le même trek, on aurait bien kiffé 😊. On fait donc les magasins, Ozan est un maître jedi en négociation. Doté d’une patience sans égale, d’une ténacité sans faille et surtout d’un humour extra il déconcertera plus d’un népalais qui finiront tous par abdiquer 😎. On s’achète des gants 🧤, des tours de cou/bonnet🧣the North Fake. Oui, ici toutes les enseignes vendent du North Face, euh fake 🙄 ! On loue aussi des sacs de couchage, oui ne veut pas se transformer en glaçons durant la nuit en montagne ❄️, et des bracelets souvenirs pour le plaisir. Puis on achète aussi nos provisions : mélange de noix, kit-kat, mentos, chocolat, barre de céréales 🤤.

Le soir on mange dans un fast food de poulet 🍗, Mathieu ayant bossé dans le poulet durant plus d’un an et demi, c’est un expert en la matière 🤙. D’ailleurs depuis ce jour, on teste tout les KFC de chaque pays visité afin d’échanger très sérieusement sur les particularités gustatives avec lui à ce sujet (KFC de Mandalay forever).

On s’échange les facebook pour garder contact 👋🏻, demain chacun de nos binômes partira en direction de son trek respectif !

Katmandou au Népal
Katmandou au Népal, momo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *