Mawlamyine, Myanmar

Mawlamyine l’imprononçable

Drapeau Myanmar
Myanmar
Jojo les Roux Roots
Clem les Roux Roots

ARTICLE RÉDIGÉ PAR JOJO  🖋

ARTICLE COMMENTÉ PAR CLEM
EN ITALIQUE ROUX  💬

Allez, salut !

Direction Mawlamyine 🚌 (n’essayez pas de le prononcer, vous n’y arriverez pas 🤓) : lors de notre réservation on nous a dit qu’on aurait un changement vers 6h30 du matin et qu’on aurait qu’à attendre 1/2 h le prochain bus 🕡.

On s’endort donc dans notre super bus ultra confort depuis le lac Inlee et à 4h du mat, biiimm, gros coup de frein, c’est bon on est arrivé ! Euh oui mais non : là on est au milieu de nulle part, on n’est pas dans une gare de bus 🤨. Ça sent l’arnaque à la birmane, on descend (après avoir essayé en vain d’expliquer au chauffeur que la gare n’est qu’à 2km et qu’il faut pas trop nous prendre pour des cons 😤), on prend nos sacs et comme par hasard un tuk-tuk est là pour nous emmener à la gare (pigeons bonjour 🐦), que le bus lui-même vient de dépasser ! J’envoie bouler le tuk-tuk man qui veut nous faire payer (les autres passagers se rebiffent aussi, la révolution est en marche), rien à faire le prochain bus est dans 2 heures donc on y va en marchant (na🖕🏻!).

On trouve la gare, c’est hyper glauque et sale 🤢. Notre agence est fermée évidemment, on patiente donc jusqu’à l’ouverture. On prend un petit-déj ☕️ puis le bus arrive enfin c’est reparti. Le trajet est un peu long et beaucoup moins confort (bus local birman oblige), on arrive finalement à Mawlamyine sur le coup des 15h, notre hôtel est juste à coté de la gare, impeccable.

D'où l'utilité du sachet de médocs caca mou

On y passe la fin de la journée et comme on a déjeuné tard Clem n’a pas faim (incroyable), je suis donc le seul à dîner dans le boui-boui du bord de la route 🥢 – on s’en fout vous me direz mais c’est un détail qui a toute son importance pour la suite (ça c’est sûr mouhaha 😈).

Le lendemain, je suis malade 🤒… et oui le diner d’hier n’est pas passé (surpriiiiiiise) ! Bref je vous passe les détails mais j’ai bien pu étudier l’architecture des toilettes durant cette journée 💩 (et combien y a-t-il de petits carreaux au mur s’il te plaît ?). On fera quand même une sortie dans un centre commercial histoire de s’aérer – ahahah trop drôle la blague olfactive 🤣 (question de survie).

Le lendemain, je suis malade 🤒… et oui le diner d’hier n’est pas passé (surpriiiiiiise) ! Bref je vous passe les détails mais j’ai bien pu étudier l’architecture des toilettes durant cette journée 💩 (et combien y a-t-il de petits carreaux au mur s’il te plaît ?). On fera quand même une sortie dans un centre commercial histoire de s’aérer – ahahah trop drôle la blague olfactive 🤣 (question de survie).

Médicaments tour du monde
Big Bouddha, nous voilà !

Aujourd’hui ça va mieux, on loue un scoot 🛵 et direction l’un des plus grands bouddhas couchés du monde. Oui, Mawlamyine est célèbre pour cela ! C’est d’ailleurs un projet faramineux, le bouddha est immense et mesure plus de 180 mètres de long, on peut même rentrer à l’intérieur 😲. On y trouve toute l’histoire de la vie de bouddha sur 5 niveaux (chantier inachevé, on n’y comprend pas grand chose, un vrai labyrinthe). Et en face de celui-ci, qui n’est d’ailleurs pas complétement fini, un autre bouddha couché est en construction 🏗, c’est du délire. Bon franchement je ne pense pas que le projet aboutira un jour, tout semble à l’abandon, seulement 2 ou 3 ouvriers bricolent dessus 👷‍♂️.

Mawlamyine, Myanmar
Mawlamyine, Myanmar
Mawlamyine, Myanmar
Mawlamyine, Myanmar

Après cette petite visite, on décide de monter en haut de la montagne pour visiter une petite pagode et avoir une vue sur le bouddha. La pente étant raide et Clem ayant surtout abusé des petits gâteaux (haha 😑), on abandonne le scoot avant le sommet pour finir à pied. On a une superbe vue, il y a dégun, on a un peu la flemme d’enlever nos pompes 👟, du coup on y va discrétos 🤫 et on prend les photos (oui on sait c’est pas bien). Deux minutes plus tard un moine débarque et on se fait engueuler pour les chaussures, bon désolé c’est vrai c’est pas cool 🤭, on obéit et on finit la visite.

Allez, on redescend fissa car le temps est menaçant. Une petite pause au bouddha en construction, clic clac kodak la photo 📸 et on se remet en selle car quelques gouttes commencent à tomber. Trente secondes plus tard c’est le déluge, tous aux abris ⛈ ! On décide de reprendre le scoot une fois le plus gros passé pour retourner à l’hôtel se changer, on est trempé 💦.

Mawlamyine, Myanmar
Mawlamyine, Myanmar
Petit tour de l'île et puis s'en va

L’après-midi on profite d’avoir le scoot pour aller explorer une île pas très loin. Notre proprio nous donne plein d’adresses (là où on fabrique les élastiques en caoutchouc et autres artisans). Bon, à part les élastiques on ne trouvera pas grand chose : en fait il faut rentrer chez les gens et c’est pas vraiment notre style de taper l’incruste 😳. La balade en moto est tout de même fort sympathique. Je crois que mon désordre intestinal n’est pas encore passé et en fin d’après midi je commence à fatiguer (y’a la taupe qui pointe le bout de son nez 😂 !).

Mawlamyine, Myanmar

Pour finir la journée on grimpe jusqu’à une pagode proche de l’hôtel pour observer le coucher de soleil 🌇. C’est notre dernier soir au Myanmar, je ne suis pas trop dans mon assiette mais le spectacle vaut le coup d’œil (le bobsleigh est toujours coincé dans le virage on dirait 💩).

Demain on repasse à nouveau la frontière Myanmar-Thaïlande pour prendre notre avion pour le Népal ✈️ (eh oui c’était trop cher au départ de Yangon 💸). 

Guesthouse 😴 :
Pinlon Pann Motel : 3 dodos

Du 9 au 11 mars 2018

5 réflexions sur “Mawlamyine l’imprononçable

  1. AuroreVoyage dit :

    Ah Moulmein … nous on y est allé en partant de Hpa an, ça évitait un changement relou, et de toute façon, on voulait obligatoirement aller quelques jours à Hpa-an.
    Moi aussi j’ai été malade dans cette ville, mais j’ai chopé une insolation, et du coup j’ai loupé le bouddha couché géant. C’est surement pas si grave, et d’ailleurs ce fut pas mon étape préféré Moulmein (même si y’a quand même une sublime « rue des pagodes » et qu’on avait rencontré des chouettes nonnes en rose toutes mignonnes).
    Sympa votre article écrit à deux mains !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *