Pokhara, Népal

Pokhara la tranquille

Jojo les Roux Roots
Clem les Roux Roots

ARTICLE RÉDIGÉ PAR JOJO  🖋

ARTICLE COMMENTÉ PAR CLEM
EN ITALIQUE ROUX  💬

Le bus de l’enfer

Mesdames, messieurs, pour rappel dans le précédent article nous terminions notre trek à Jomson où nous passions la nuit sans électricité du fait d’une tempête ⛈.

Au petit matin l’électricité n’est pas revenue mais nous avons bien dormi au chaud sous la couette 🛌. On fait nos sacs, on prend notre petit-déj à toute vitesse et on grimpe dans le bus qui doit nous ramener à Pokhara 🚍. On a la bonne idée (tu parles) de se mettre à l’arrière du bus afin de pouvoir garder un œil sur nos sacs 👀. Alors petit conseil💡: si vous avez le luxe de choisir votre place n’allez JAMAIS à l’arrière du bus (on parle en connaissance de cause ☝🏼). Le trajet va durer 10 heures et ce sera les pires heures de nos vies. On ne le savait pas mais à l’arrière du bus ça bouge énormément, et quand t’es sur une route totalement défoncée dans un bus pourri et ben ça secoue sévère 😰.

On met un petit moment à sortir de Jomson (une éternité mais bon c’est comme ça le trafic au Népal 🇳🇵), et suite à ça la route est totalement en construction voir inexistante. On se tient comme on peut, ça bouge dans tous les sens, je me cogne la tête plusieurs fois au plafond (😂), au bout de quelques heures la personne devant nous finit par casser son accoudoir, on déglingue les sièges de devant à force de s’y agripper, bref c’est l’enfer 😱 (à côté de ça tagadatagada au galop sur les genoux c’est une rigolade 🐴). Etant donné que personne ne comprenait le français on jurait à cœur joie 🤬, le Népal en a pris pour son grade ce jour-là (désolé mais nos vertèbres en ont pris un sacré coup : je suis sûre d’avoir perdu 1 cm de taille, c’est con moi qui comptait postuler à Miss France… 🙄).

Bus au Népal
Le fameux bus de l’enfer
Bus au Népal
Assis à l’arrière, ne nous doutant pas encore de l’ÉNORME erreur commise
On te dit que ça passe pas !

Les paysages autour sont malgré tout parfois très beaux mais la plupart du temps nous sommes sur une route en construction 🚧, bordée d’éboulis. On nous avait dit qu’après Jomson le trek perdait de sa splendeur, et bien on est d’accord car le sentier de rando se confond souvent avec la « route » empruntée par bus et autres.

Après le déjeuner on croise pas mal de camions, les routes sont très étroites et pourtant cela n’effraie pas les népalais 🤪. Et puis arrive un moment où ben… ça passe pas ✋. On est face à un camion 🚚, le bus ralentit, les deux essayent de se croiser : on sent qu’on est super proche, résultat ça ne passe pas, et ça touche même 🤦‍♀️! En essayant de nous croiser le camion s’est coincé sur notre bus, il est carrément en appui dessus juste au niveau de la fenêtre de Clem, tout va bien 😑 (maintenant t’es gentil le bus mais tu dégages) ! D’un côté on est au bord d’un petit ravin au fond duquel se trouve un torrent et de l’autre un camion en appui sur le bus. Au bout de quelques minutes les locaux commencent à sortir du bus, on se dit qu’il ne vaut mieux pas rester là-dedans, on sort 👉🏼 !  Après quelques discussions et quelques manœuvres, les népalais arrivent à dégager les deux véhicules, normal 👏🏼.

Bus au Népal
Le camion posé sur notre bus

La fin du voyage est éprouvante 😖, on arrive finalement à Pokhara en fin d’après midi et la pluie commence juste à tomber💧, génial. Le bus nous dépose sur le bord de la route où des chauffeurs de taxi nous attendent comme par hasard 🚕. On négocie et l’un d’entre-eux nous sort : « à ce prix là t’as qu’à marcher » ! On est tellement énervés qu’on le prend au mot, Clem lui dit : « hé regarde je me casse en marchant 😈 ». 

Pokhara, Népal

Après un petit quart d’heure on finit par trouver un hôtel, on craque un peu le budget 💸 mais on est fatigués du trek et éreintés par la descente en bus. Du coup on prend une petite chambre privée super belle, douche chaude à volonté 🚿 et lit king size, le paradis 👌🏼.

La reposante Pokhara

Le lendemain c’est repos et chill 💤 : on lave nos affaires de trek (plutôt deux fois qu’une parce que les chaussettes de Jojo en ont bien besoin 🧦👃🏼) et on fait un tour dans le quartier touristique. On fait un peu de shopping cadeaux et Clem craque et s’achète une robe… 👗 (une belle longue robe népalaise dûment négociée 😎). On va manger dans la pizzeria « Godfather » au bord du lac, parfait. Pokkara est la deuxième ville du pays. On y trouve un lac très joli, surplombé de quelques temples et en paysage de fond la chaîne des Annapurnas (pas dégueu). À contrario de Katmandou l’atmosphère qui s’en dégage est bien plus apaisante.

Pokhara, Népal

On décide de louer un scoot le jour suivant 🛵 et d’aller visiter la World Peace Pagoda qui surplombe le lac de Pokhara. C’est une belle pagode blanche ornée de bouddhas et offrant une vue à 360 degrés sur la ville et le lac . Ensuite, on décide d’aller visiter les différentes grottes hindouistes et autres points d’intérêts de la ville📍. On arrive d’abord à la grotte de Gupteswar Gupha où il y a énormément de monde : à mi-descente la foule et l’atmosphère humide m’oppressent, c’est trop pour moi je décide de remonter et laisse Clémence aller au bout (poule mouillée). Apparemment je n’ai rien loupé (une pauvre cascade dans le noir).

Pokhara, Népal
World Peace Pagoda, Pokhara, Népal

Grotte de Gupteswar Gupha, Pokhara, Népal

Prochain arrêt : Devil’s fall, on s’attendait à une cascade de ouf  mais en fait c’est pas super super, bon c’est pas grave 🤷🏻‍♀️. Direction enfin la grotte de Mahendra à l’autre bout de la ville. Après une bonne demi-heure de scoot nous y voilà. On met nos frontales sur la tête 🔦 et on descend explorer la grotte, on marche 3 minutes et on arrive au bout où un hindou se tient devant un autel et un genre de statue, mouais ok 😬, bon ben c’est pas notre jour (c’est vrai que ça casse pas trois pattes à un canard 🦆). On ressort de là en se disant que la journée n’a pas été terrible, allant de déception en déception. Une classe d’élèves se trouve pas loin de l’entrée, et deux filles s’approchent de Clem pour lui demander de prendre un selfie 📸. Forcément Clem leur dit « Sure » avec un grand sourire genre je suis une star 😎 (mais je SUIS une star). Du coup toute la classe rapplique et commence à nous tchatcher en anglais 🇬🇧. Les mecs et les filles sont trop saucés de nous taper la discute, ils prennent des photos, c’est un bon moment de partage, finalement on n’aura pas tout perdu.

Devil's Falls, Pokhara, Népal
Grotte de Mahendra, Pokhara, Népal

Une parenthèse détente qui fait du bien

Le lendemain matin on se lève avant l’aube, objectif le lever de soleil sur Pokhara et les montagnes 🏔. On enfourche notre scoot et en avant ! Après 45 minutes de scoot pour rejoindre le viewpoint, oui oui 45 minutes tape-toi la mission, et ben… c’est brumeux et le spot n’est pas top 😔. On attend que le soleil se montre timidement au travers des nuages et on repart. On en profite pour prendre un café ☕️ dans un petit resto surplombant la ville histoire de ne pas avoir fait ce chemin pour rien. Finalement on rentre à l’hôtel pour chiller durant la matinée (faut bien se reposer après ces 9 jours de trek oh). L’après-midi direction la poste, on veut envoyer des cartes à la famille et les copains ✉️. Et bien la poste de Pokhara c’est quelque chose. On n’a pas encore tout compris pour être honnête 🙈, on s’est retrouvé à un endroit où il y avait un monde de dingue qui attendait pour aller dans des bureaux ouverts sur la route. Du coup on pensait que c’était là où on devait s’adresser pour envoyer du courrier 📫. Et en fait en se renseignant, les locaux nous disent que non non pour nous c’est de l’autre côté de la route, un espèce de grand local avec quelques bureaux dedans mais personne ne s’y aventurait. Tout compte fait on y trouve une personne qui nous prend notre courrier. Bon on se dit que si les lettres arrivent un jour on aura du bol 📮 (les lettres sont finalement bien arrivées, miracle).

Demain on repart pour Katmandu : on s’est bien reposés à Pokhara et on y serait bien restés un peu plus longtemps mais nos gros sacs 🎒 sont toujours à Katmandu à notre ancien hôtel 🏨 et on aimerait bien récupérer le reste de nos fringues et affaires avant de poursuivre notre route vers Chitwan, sud du Népal. L’aventure népalaise ne s’arrête pas là, la suite dans le prochain article 😘 !

Pokhara, Népal

Guesthouse 😴
Garuda Inn : 4 dodos

Du 29 mars au 1er avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *