Vang Vieng, Laos

Survoler Vang Vieng en montgolfière

Clem les Roux Roots
Jojo les Roux Roots

ARTICLE RÉDIGÉ PAR CLEM  🖋

ARTICLE COMMENTÉ PAR JOJO
EN ITALIQUE ROUX  💬

Tubing & dérive

Nous prenons un minibus à l’aube depuis Luang Prabang pour rejoindre Vang Vieng 🚐.

Vang Vieng est une ville située au bord de la rivière Nam Song, tristement connue depuis deux décennies pour le fameux tubing : la descente de la rivière sur une chambre à air de tracteur faisant office de bouée 🚜. Ça a l’air cool dit comme ça alors pourquoi « tristement connue » 🤔 ? On vous explique : l’objectif du tubing est de faire la tournée des bars 🍻 au fur et à mesure de la descente de rivière. Vous voyez le principe, on descend la rivière, on descend des bières 🤓 ! Disons que le problème c’est lorsque ça dérape, et vous imaginez que le mélange bouées, alcool, drogue, ça dérape souvent 🤪.

De plus, on croise beaucoup de touristes à Vang Vieng qui ne respectent pas pour un sou les coutumes des laotiens et se trimballent à moitié à poil dans la ville 😠. Depuis quelques années toutefois le phénomène s’essouffle car le gouvernement a pris la décision de fermer certains bars face aux accidents du passé, l’objectif étant de mettre en avant le cadre naturel 🌱 plutôt que le tubing. Et on dit oui 👍🏻 ! Car le tubing fait de façon respectueuse sans dégénérer ça doit être cool, mais sillonner les alentours de Vang Vieng à scooter c’est juste génialissime 🤩. Et c’est d’ailleurs pour ça qu’on a décider de s’y rendre, car vous imaginez bien que ma maman n’est pas très branchée « on pose nos fesses dans une bouée bière à la main ». Non, c’est plutôt « Clémence, prends ta gourde et tes granies on part en rando de 8h », gloups 😵.

Laos, Vang Vieng
Balade et kayak dans vang vieng

Nous arrivons donc tôt à Vang Vieng, il est 10h, ça valait le coup de se lever aux aurores car maintenant on a la journée devant nous (tu disais pas ça au réveil) !

On se réserve une guesthouse où l’on prend un dortoir à 4, eh oui il n’y avait plus de chambres double de dispo 🤷🏻‍♀️. Un peu de repos puis direction le Green Restaurant en bord de rivière où l’on déguste baked potato et lao sausage 🥔🌭.

L’après-midi est consacrée à une petite balade dans la ville et le long de la rivière afin de faire un premier tour des lieux. Malheureusement après à peine quelques dizaines de minutes on se prend la saucée, une pluie torrentielle s’abat sur nous ☔️ ! On sort nos ponchos (autant dire que toute la famille est sur son 31) et on s’abrite comme on peut en se réfugiant dans un hôtel sur rizière. Il est splendide ❣️ !

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng

Ne sachant que trop faire avec ces grosses averses, on se décide à faire une session kayak, ça même s’il pleut on s’en fiche 😝 ! On embarque dans un camion avec nos kayaks et on redescend toute la rivière jusqu’à Vang Vieng, c’est très sympa.

Nous croisons des groupes de touristes qui ont eux opté pour le tubing. Certains s’amusent, d’autres se laissent dériver, et d’autres font la tournée des bars, bière à la main et musique à fond 🎶.

Si j’étais avec un groupe d’amis ça aurait pu être sympa, mais la avec la famille ça ne nous branchait pas trop, d’autant que le kayak ça fait au moins travailler les biscottos à défaut du foie 💪🏼 (mais quel humour, on applaudit 👏🏼).

Le soir, c’est sur le Happy Mango qu’on jette notre dévolu pour dîner 🍴(comprendre, Clem entre dans le resto en gueulant : j’ai faaaaiimmmm). Il est situé dans une petite rue sympa, et on y mange du poulet sweet & sour, green curry et canard 😋.

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Le kayak c'est l'éclate !
la malarone, c'est l'hallu !

Le lendemain matin au réveil, ma sœur nous annonce qu’elle n’a pas passé une très bonne nuit 😴… Elle nous explique qu’elle a eu anormalement peur 😨 et qu’elle a hésité à me rejoindre dans mon lit, mmh oui Anaïs ça ce n’est pas normal 😳. Après investigations, on se rend compte que ce sont des terreurs nocturnes, un possible effet secondaire de la malarone, traitement préventif contre le paludisme, flippant comme truc 😱. Ça explique mieux les fourmis géantes qui grouillaient sur ma sœur pendant la nuit 🐜 (du coup toi t’es sous traitement permanent de palu ou t’as peur de toutes bestioles et bruits suspects naturellement ?)

Ce n’est que le début car les malheurs d’Anaïs – comme j’ai décidé de les nommer 🤭 – ne vont pas s’arrêter là pendant son séjour au Laos, ma pauvre sœur !

Laos, Vang Vieng
Notre bedroom
Boucle à scooter avec duos de choc

Une fois l’épisode terreurs nocturnes élucidé (on a compris Sherlock que t’avais résolu l’enquête 🔍), on loue des scooters pour explorer la magnifique région de Vang Vieng. Jojo et moi prenons les guidons et la sœur et Mam se mettent respectivement derrière nous, les binômes sont prêts c’est parti 🏍 (je vais pas un peu cabrer avec ta sœur à l’arrière ?) !

Premier arrêt : le point de vue de Pha Ngeun (10 000 kip/pers). Pour y accéder il faut y grimper, et bien qu’il n’y ait que 570 m à parcourir, on peut vous dire que ça monte sévère 😬 !
On arrive en haut complètement trempés 💦 (comprendre tout notre corps pue le fennec) mais la vue en vaut vraiment la peine. Devant nous un panorama de monts karstiques comme on en avait vu sur la boucle de Thakhek ❤️. On est saisis par la beauté du paysage.
De retour au scooter, Mam nous offre une bonne boisson rafraîchissante car il fait une chaleur à crever🥤.

On enfourche à nouveau les bêtes, j’étais un peu en panique de faire tomber maman mais en fait ça va ! Mam a hâte de conduire le scooter 🏍, patience madre patience.

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Vous avez soif ?
Laos, Vang Vieng
On a ce qu'il faut !
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
BIM, BAM , BOUM...

Deuxième arrêt : une grotte (j’ai oublié son nom 🤦‍♀️). Pour s’y rendre on quitte la route principale goudronnée pour emprunter une piste et c’est là que … le scoot de Jojo crève 😨 (j’avais prévenu avant de partir☝🏼) !

L’hallu, c’est la première fois que ça nous arrive depuis notre arrivée en Asie, c’est pas d’bol 😣.

Jojo part tout seul en mission pour trouver un bricolo, tandis que Mam et moi continuons à avancer vers la grotte. Le plan est ensuite que j’y dépose maman et que je vienne récupérer Anaïs qui elle avance à pied en attendant 🚶🏻‍♀️.

Je roule vite avec maman pour ne pas qu’Anaïs attende trop longtemps, on roule on roule, finalement elle n’est pas si proche que ça la grotte. Hop, je jette maman et je repars à fond les ballons 💨. J’adore conduire ce petit scooter 😍. Qui au passage sont les scooters les plus pourris qu’on ait jamais eu en Asie – décidément quand la famille est là rien ne va plus.

Je retrouve ma sœur qui s’est arrêtée de marcher car en fait l’entrée de la grotte est là ! On l’a dépassée, et j’ai laissé maman à une autre grotte 🤭. La journée des boulets 😂 (je me barre 5 minutes et c’est le bordel, y’en a pas une pour rattraper l’autre). Je retourne chercher mam en vitesse et nous voilà toutes les trois à attendre le retour de Jojo en regardant passer les vaches 🐄 (quelle belle activité). Le voilà enfin qui arrive, il a un trouvé un mécano qui a fait une rustine pour 20000 kip (2€).

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng

Après cette mésaventure nous rentrons donc dans cette grotte qui n’a pas l’air du tout officielle.

On avance à la lampe torche, petit à petit, mais on ne se sent pas au top maman et moi. Les espaces clos dans les ténèbres avec possiblement des araignées mutantes, no way ✋. Je suis donc collée comme un bonbon à son papier à Jojo (une p*tain de sangsue ouais).

On débouche sur un passage recouvert d’eau et au plafond très bas, trop c’est trop on décide de rebrousser chemin, très peu pour la famille d’aventurier 🤣 !

Laos, Vang Vieng
Voilà... notre seule photo de la grotte 😆
... PATATRAS !

A nouveau sur les bécanes, nous reprenons la route vers le prochain point d’intérêt 📍, mais avant ça on se cherche un endroit pour déjeuner. Et bien non, pas de repas tout de suite car alors que nous traversons des villages, on crève encore (on change pas une équipe qui gagne) !

M*rde, zut, crotte de bique et purin de poney 🤬 ! Nouvelle mission, trouver un mécano dans le village, impossible vous dites ? Oh que non 😏, après avoir galéré à se faire comprendre, quelqu’un nous indique la maison d’un monsieur qui est en fait un garage. Au Laos et en Asie de façon générale on reconnaît les « garages » grâce aux chambres à air emballées dans des papiers de toutes les couleurs qui sont suspendues à l’extérieur. Pratique 🤪.

Le jeune mécano nous met une nouvelle chambre à air 👌🏼, le temps pour nous de prendre un bon jus de canne à sucre chez la dame du coin.

Bon cette fois on espère que c’est la bonne car ça commence à bien faire 😤. On poursuit notre route (avec les même équipages notez bien), les villages sont très authentiques. On fait halte à un resto près d’une rivière pour déjeuner, la ride ça fatigue (tu te calme Joe Bar).

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Petit jus de canne à sucre en attendant la réparation
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Le resto près de la rivière
BLUE LAGOON n°5 : une halte rafraîchissante

Nous rejoignons finalement notre troisième arrêt : le Blue Lagoon n°5 💧. Oui oui il y a tellement de blue lagoons ici qu’ils sont numérotés 😬.

On s’était bien renseignés en amont car nous ne voulions surtout pas d’un aqualand comme l’est apparemment le Blue lagoon 3 rempli de touristes asiat’ en gilet de sauvetage orange fluo, merci mais non merci 🙅‍♀️.

Celui-ci, bien que pas franchement bleu du tout (faut dire que le temps nuageux n’aide pas ☁️) est totalement désert, il n’y a pas un chat, perfecto 🤗.

On se jette à l’eau 💦, et on joue avec quelques bouées à disposition. Et là Jojo décide de sauter du gros rocher 😱 ! Anaïs le rejoint pour un deuxième saut, quant à moi j’hésite et me décide, évidemment je crie comme une truie 🐽 (tout en me broyant la main ; la meuf se transforme en Hulk quand elle a peur). Mam hésite aussi, y monte, est prête à s’élancer et tout compte fait se rétracte. Le vertige ça se contrôle pas 🤷🏻‍♀️. On applaudit l’effort et la volonté malgré tout 👏🏼.

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Speedy Gonzales, arriba arriba !

Après notre batifolage dans l’eau ( batifolage ?  « Allons les enfants, on arrête de batifoler » sans déconner, tu te calmes Clémence vieille France) il est temps de rentrer car il nous reste des kms à avaler pour revenir au point de départ. Maman souhaite conduire pour le retour 🏍, elle s’essaye un peu au scooter et c’est parti 🔥 !

Les cinq premières minutes tout va bien, mam gère la fougère. Puis elle accélère, un peu, beaucoup, encore plus vite, à toute blinde et on distance distance Jojo & Anaïs 😳 ! Plus rien n’arrête ma mère, elle fonce droit devant, une vraie fusée 🚀 (la belle-mère nous avait sorti juste avant de partir « surtout faites attention sur la route hein » vrouuuuuuuum).

Jojo est minuscule derrière, je finis par ne plus les voir et dit à maman de ralentir. Nous voilà tous réunis quand… on crève 💥 ! ON CRÈVE, OUI ENCORE ! Y’en a marre à la fin qu’est-ce que c’est que ce scoot maudit 🤯 (une équipe de choc) ?! 

Encore une fois on trouve un garage pas loin qui nous dit que le gars nous a mis une chambre à air trop grande pour le pneu 🤦‍♀️. Il nous remet une nouvelle adaptée et on est prêt à repartir. On trinque encore, on est ruinés. Bon j’exagère mais les réparations ont couté plus cher que la location du scoot quand même 😒. Vraiment pas de chance, en plus la première fois qu’on loue des scoot avec la famille, ils vont vraiment nous prendre pour des bleus 🙄.

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
No more again

Le retour se fait sans crevaison (ô miracle 🙏🏼) et on va direct au loueur de scooter pour négocier une remise. On se dit que ce n’est vraiment pas normal que le même scoot ait crevé trois fois dans la même journée. Ils sont très têtus et ne veulent même pas rembourser une partie, d’autant qu’on ramène les scoots une demi-journée avant l’heure de retour et que ces derniers étaient pourris de chez pourris voir dangereux (guidon pas droit, freins douteux). J’enrage littéralement, je suis verte 😡 (oui oui Hulk n’est pas loin, vous suivez c’est bien). Après 5 minutes d’échanges corsés on finit par récupérer un peu de sous (si tu leur avais pété 2-3 doigts comme tu me l’a fait toute à l’heure lors de ton plongeon ô combien gracieux, on aurait gagné du temps 😏).

Merci mais on ne reviendra jamais.

Après cette journée très sympa malgré ces multiples crevaisons, on s’offre un bon dîner et un bon dodo 💤.

Vol en montgolfière au-dessus de vang Vieng

Aujourd’hui nous prévoyons de faire une nouvelle journée de scooter si le temps nous le permet. Pour l’heure il est très tôt et seulement Jojo et moi sommes levés : nous allons faire un tour en montgolfière au lever du soleil pour nos cadeaux d’anniversaires 🎁.

C’est l’endroit le moins cher au monde pour en faire, on a donc sauté sur l’occasion ! Par contre ce n’est qu’après qu’on a lu que les vols en montgolfière au départ de Vang Viend sont particulièrement déconseillés sur le site info.gouv., oups 🙄 ! Heureusement tout s’est bien passé pour nous sinon cet article n’existerait pas bien sûr (mais quel humour post-mortem !).

Un tuk-tuk nous récupère à l’hôtel pendant que la sœur et la madre roupillent encore. On arrive sur le lieu de départ, nous sommes environ une dizaine.

Au fur et à mesure qu’on approche de la nacelle je commence à me dire qu’elle me paraît bien petite 🧐. Je m’attendais à une nacelle plus grande pour 10 personnes, il faut reconnaître qu’elle est minuscule. Bon… Ils nous font signe de rentrer dedans et je ne sais pas comment on se débrouille mais on est les deux seuls poires au milieu de la nacelle 😖. Je vous dessine le tableau : Jojo a la tête au niveau du brûleur (oui j’avais la chanson « allumer le feu » dans la tête durant toute la balade), on est tous serrés comme des sardines et pour couronner le tout et bien… on ne voit pas grand-chose car il y a des têtes tout autour de nous et des appareils photos 📷 dans tous les coins.

Franchement je suis au bord des larmes 😭, j’essaie de ne pas pleurer, mais ça m’énerve vraiment mais alors vraiment beaucoup 😠 (on se calme Docteur Banner).

La vallée de Vang Vieng, un diamant brut

On décolle, on prend de la hauteur, Jojo a chaud (alluuuummmeeer le feu 🔥), et on entend les aaah, oooh, wahou, et nous ben on voit que des crânes 👨.
Je me dis que tant qu’à y être je vais essayer d’en tirer le maximum malgré tout : je me tords le cou, à droite, un peu à gauche, et même si ce n’est pas très confort je vois quand même les paysages.

Quand soudain, à la moitié du vol, la montgolfière prend feu. Non je blague 🤪. Quand soudain une âme charitable qui a pitié de moi me propose d’échanger de place. Merci madame, merci Jésus 🙏🏼. Je regagne un peu du poil de la bête et j’admire enfin pleinement le paysage. La vallée est entourée de monts karstiques de part et d’autres ⛰, tout n’est que verdure, c’est splendide 😍. Le temps n’est pas de notre côté et on ne verra pas de lever de soleil à cause de nuages, d’autant que cela va en plus probablement bientôt tourner à l’orage ⛈. Donc pas de sunrise magique pour nous mais bon c’est la vie, et c’est déjà superbe.

Jojo arrive à se glisser derrière moi et on est tous les deux à contempler Vang Vieng et ses horizons ❤️.

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng

Puis la montgolfière entame doucement sa descente, le sol se rapproche et j’aperçois distinctement des water buffalos 🐃💓 . L’équipe de chinois qui gère le business est au taquet pour récupérer la nacelle, et hop, on atterrit ! On regarde la team plier le ballon 🎈, c’est efficace ils ne perdent pas de temps (ouais on a beau dire, ils sont tarpin efficaces les asiats).

Voilà c’est terminé ! Je ne regrette pas de l’avoir fait mais je garde un goût un peu amer dû à l’étroitesse de la nacelle, ce n’est pas ce que je m’étais imaginé, mais heureusement la deuxième moitié du vol fût vraiment à la hauteur 👍🏻.

Nous regagnons l’hôtel et la tempête arrive 🌪. On décide de laisser tomber notre deuxième journée de scooter et on revoit notre planning des prochains jours 📆. Rien ne sert de rester ici, la météo n’est vraiment pas notre côté. On réserve donc un minivan pour Luang Prabang en fin de matinée qui se pointe avec une heure de retard, rien d’étonnant c’est ça les joies de l’Asie !

En conclusion 🤓 : nous serions bien restés plusieurs jours à Vang Vieng car sa vallée luxuriante regorge de trésors à découvrir ☘️✨ mais la pluie nous a poussé à nous en aller. Difficile d’apprécier lorsqu’on est trempés jusqu’aux os. Il ne faut pas oublier que la mousson commence à s’installer, alors c’est le jeu, ce qui compte c’est qu’on soit réunis avec ma mère et ma sœur 💕 (et moi je compte pour du beurre ?).

Luang Prabang, nous revoilà !

Laos, Vang Vieng
Laos, Vang Vieng

Guesthouse 😴 :

Nice view guesthouse : 2 dodos

Publié dans: Laos

4 réflexions sur “Survoler Vang Vieng en montgolfière

  1. Tétaz Alain dit :

    Mireille et moi venons de vous suivre dans votre périple,: un vrai bonheur !!!!!
    Les photos sont magnifiques et les textes pétillants.
    Bravo et merci .
    Reviendrez-Vous un jour ? Bises à vous 4.

    • Clémence Langlois dit :

      Merci Alain et Mireille, on est très heureux que vous suiviez de près notre périple et aussi de pouvoir vous le partager!
      Merci pour ces jolis compliments, oui on finira par rentrer !
      Bises

  2. Cécile dit :

    Balade en montgolfière, c’est une expérience si relaxante ! C’était le rêve de mon copain et nous avons pu le réaliser lors de notre voyage au Maroc. C’était d’ailleurs pour fêter son anniversaire, on aurait cru voir un gamin, c’était trop chou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *